Le 17 janvier 2021, le Cosmic Girl de Virgin Orbit a décollé pour réaliser un nouvel essai. C'est depuis ce Boeing 747 modifié que la fusée LauncherOne décolle. Un mode de lancement peu commun. LauncherOne transportait une poignée de satellites. La mission consistait à les positionner orbite basse. Mission réussie. C'est un premier succès pour le compte de la NASA et une étape cruciale pour Virgin Orbit.

Décollage réussi pour le LauncherOne depuis le Cosmic Girl

Maintenant que la société a la preuve que son système de lancement fonctionne, elle va pouvoir démarrer son exploitation commerciale. Pourtant, ce n'était pas gagné. En effet, en mai 2020, LauncherOne avait bien décollé du Boeing 747 mais son vol s'était arrêté quelques minutes après. Un échec classique dans l'industrie spatiale, à l'époque, même Elon Musk postait un tweet allant dans ce sens pour encourager Virgin Orbit à continuer sa mission.

Les équipes ont bien fait de ne pas abandonner. Virgin Orbit a déclaré qu'elle avait beaucoup appris de cette première tentative, notamment en identifiant l'erreur qui a provoqué l'arrêt de sécurité des moteurs, qu'elle a corrigée avant la mission du 17 janvier. Cette fois-ci, le LauncherOne a opéré une séparation nette, comme prévu, puis a allumé ses propres moteurs et a rapidement accéléré pour atteindre la pression aérodynamique maximale.

Comme les ingénieurs l'avaient souhaité : le moteur principal de la fusée s'est arrêté après sa combustion, et son étage inférieur s'est détaché. C'est à ce moment précis que la fusée a passé pour la première fois de son existence la ligne Karman et pénétré dans l'espace. Un grand moment. Quelques minutes plus tard, le vaisseau libérait les satellites. Ce fût un succès total.

Virgin Orbit signe un premier succès important

La solution de lancement proposée par Virgin Orbit est radicalement différente des autres solutions existantes sur le marché. Pouvoir faire décoller une fusée depuis un avion est un véritable avantage car cela peut lui permettre de faire décoller une fusée depuis n'importe quel aéroport du monde. Pas besoin de base lancement. Virgin Orbit aura une flexibilité que ses concurrents n'ont pas et pourra certainement être plus réactive.

Virgin Orbit a mis du temps à trouver la bonne formule pour faire décoller son lanceur à l’horizontal depuis l’aile gauche de Cosmic Girl, le fameux Boeing 747 spécialement prévu à cet effet. Cette technique permet à la fusée de décoller à une certaine vitesse et donc de se positionner plus rapidement en orbite. La mission de Virgin Orbit est de mettre des satellites en orbite, exactement comme SpaceX le fait avec Starlink. Parallèlement, l'autre société de Richard Branson, Virgin Galactic, se concentre sur des vols spatiaux commerciaux pour les humains, comme Starship du côté d'Elon Musk.