Le constructeur allemand entend bien reprendre la tête de la course à l’autonomie. Mercedes a présenté il y quelques jours les contours d’un nouveau véhicule électrique appelé EQXX. Le constructeur automobile entend repousser les limites des batteries électriques. Ce nouveau modèle pourrait atteindre une autonomie de 1 200 kilomètres ce qui marquerait un réel écart avec les concurrents actuels de Mercedes.

L’EQXX : un modèle avec 1 200 kilomètres d’autonomie

Aujourd’hui les modèles équivalents sont la Model S de Tesla avec 610 kilomètres d’autonomie. Nous trouvons également la Xpeng G7 avec 706 kilomètres d’autonomie ou encore le Lucid Air qui affiche un joli record à 832 kilomètres. Les ambitions du constructeur allemand sont donc largement un cran au-dessus. Cette fois-ci, Mercedes a joué la carte du teasing. Quelques photos des courbes de l’EQXX ont été dévoilées mais pour le moment c’est tout ce dont nous disposons. On peut deviner un véhicule particulièrement long et lourd.

Dans la même catégorie

Permettre à un véhicule d’effectuer 1 200 kilomètres avec une seule charge serait un exploit sans précédent. Imaginez, cela signifie que l’EQXX serait en mesure de rallier Stuttgart à Nice (815 km), New York à Détroit (990 km) et même Pékin à Shanghai (1 214 km) avec seulement une seule charge. Une prouesse incomparable. Avec de telles performances, il semble difficile d’imaginer que l’EQXX sorte comme n’importe quel véhicule de série. Les experts pensent qu’il pourrait plutôt s’agir d’une « vitrine technologique » pour la marque à l’étoile.

Mercedes : avoir un coup d’avance

D’après le constructeur allemand, il n’est pas exclu que de telles innovations et de si puissantes technologies puissent intégrer rapidement les voitures de série. L’intérêt pour Mercedes est certainement de faire profiter de cette technologie intégrée à l’EQXX, à ses véhicules de série dans un second temps. Les grands constructeurs du monde entier ont bien compris que l’avenir de l’automobile se jouait probablement dans l’avenir des batteries. C’est certainement ce constat qui a poussé PSA à développer une gigafactory en France, à Douvrin pour produire des batteries électriques.

Mercedes entend bien rester à la pointe des nouvelles technologies autant dans le domaine des voitures électriques que dans celui des véhicules autonomes. Il y a quelques mois, le constructeur allemand annonçait s’associer avec Nvidia pour imaginer une nouvelle génération de voitures autonomes. L’idée derrière ce partenariat est d’aboutir à une architecture informatique centrée sur le logiciel, basée sur la puce Drive AGX Orin de Nvidia. Il s’agit clairement du même modèle que celui de Tesla. Une technologique dont pourraient être équipés les véhicules de la marque dès 2024.