Le constructeur français qui détient les marques Citroën, Peugeot, DS et Opel, a évoqué la création prochaine d’une grande usine française pour fabriquer des batteries électriques et ainsi propulser les ventes de voitures électriques en France. PSA semble pleinement satisfait du plan de relance présenté le mardi 27 mai par le Président de la République Emmanuel Macron.

PSA veut surfer sur ce plan de relance

Le géant de l’automobile français peut-il devenir le grand leader de l’électrique ? C’est en tout cas l’ambition du groupe PSA qui compte bien surfer sur ce plan de relance. Emmanuel Macron a annoncé une aide de 8 milliards d’euros pour aider l’industrie automobile à redémarrer. Les voitures électriques sont au cœur des aides proposées par le Président français. Il faut notamment retenir l’augmentation du bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique qui passe à 7 000 euros.

PSA voit en ce plan de relance une occasion parfaite pour surfer sur la vague de l’électrique et en profite donc pour annoncer son plan de création d’une gigafactory. Cette immense usine française doit voir le jour dans le Nord de la France, à Douvrin. La création de 2 500 emplois a été évoquée en collaboration avec Total. Cette grande usine française, doit, selon PSA, permettre de relocaliser la production due batteries électriques de Chine vers la France. La preuve d’une évolution des mentalités post-Covid-19 ? C’est possible.

Une gigafactory pour fabriquer des batteries électriques en France ?

C’est en tout cas une référence directe à ce fameux “Airbus des batteries électriques“, tant désiré par Emmanuel Macron et soutenu par l’Union européenne. En effet, en décembre 2019, l’UE débloquait une aide de 3,2 milliards d’euros pour créer un géant des batteries en Europe.

À l’époque, Margrethe Vestager commissaire européenne à la Concurrence et au Numérique et vice-présidente de la Commission européenne, déclarait que : “l’aide autorisée permettra de garantir que ce projet important ira de l’avant sans fausser indûment la concurrence”. PSA a sauté sur l’occasion.

Alors que Renault n’est pas en bonne posture depuis le début de la crise du Covid-19, PSA prend de l’avance. Entre les véhicules autonomes et l’électrique, on sent bien que le groupe français est dans une très bonne dynamique. De plus, cette annonce pour la création d’une gigafactory montre à quel point le constructeur veut concentrer la production de ses véhicules électriques en France. Enfin, PSA précise que :

“Par ailleurs, une nouvelle génération de plateforme électrifiée sera industrialisée sur le site de Sochaux à l’horizon 2022 pour y fabriquer la future génération du Peugeot 3008”.

Nous le savons depuis plusieurs années, la mobilité électrique est au cœur de la smart city et doit devenir notre nouveau mode de déplacement.