La période de confinement que nous traversons actuellement a eu des effets positifs sur les revenus de Microsoft. La firme de Redmond a pu notamment compter sur la croissance de Teams, sa plateforme collaborative, ainsi que sur l’engouement pour son service de jeux Xbox Live.

La croissance de Teams a fait son effet

Satya Nadella, directeur général du groupe Microsoft, fait le pari depuis des années que l’avenir de l’informatique se trouve dans le cloud et dans le Edge computing. Même si le marché reste dominé par le service AWS d’Amazon, les chiffres réalisés par son entreprise lui donnent raison. La crise du Covid-19 n’a pas impacté négativement les revenus de Microsoft au cours de ce premier trimestre de l’année 2020, au contraire.

Même si l’entreprise prévoit un passage difficile pour son réseau social LinkedIn et la vente de logiciels auprès des petites entreprises, la croissance de Teams a fait son effet. Le 20 mars 2020, Microsoft Teams fêtait ses 3 ans et gagnait par la même occasion 12 millions d’abonnés pour atteindre les 44 millions d’utilisateurs quotidiens à la fin du mois de mars.

Aujourd’hui, quelques semaines plus tard, l’application compte Microsoft 75 millions d’utilisateurs actifs par jour selon Satya Nadella. En nombre d’utilisateurs, Microsoft Teams a dépassé Slack (son principal concurrent) depuis juillet 2019. L’afflux de la demande a même contraint l’entreprise à limiter l’arrivée de nouveaux clients pour donner la priorité aux utilisateurs du secteur de la santé et aux services gouvernementaux.

Les revenus de Microsoft dépassent les prévisions

Microsoft rapporte également les très bons chiffres de son service de jeux en ligne. En effet, Xbox Live compte désormais 90 millions d’utilisateurs actifs par mois. Selon Patrick Moorhead, analyste de Moor Insights & Strategy :

« J’ai l’impression que la plus grande occasion manquée du côté de Microsoft est l’explosion des ventes de sa tablette Surface. La demande était énorme mais les stocks étaient et les contraintes de la chaîne d’approvisionnement réduisaient la production de produits finis. Je crois que la société aurait pu facilement en vendre 15 à 20% de plus si elle avait été disponible ».

Le constat est sans appel : le confinement a permis un engagement croissant des consommateurs envers les produits de Microsoft. C’est indéniable. L’utilisation des logiciels d’Office 365 a par exemple augmenté de 39% pour atteindre un revenu de 13,3 milliards de dollars (12,27 milliards d’euros). L’ensemble des revenus du groupe ont augmenté de 15% par rapport à la même période l’année dernière pour atteindre 35,02 milliards de dollars (32,3 milliards d’euros). C’est supérieur aux estimations des analystes.