Face à la pandémie mondiale de Covid-19, de nombreuses entreprises s’organisent pour apporter leur aide aux citoyens, aux gouvernements et au personnel médical. Apple fait partie de ces entreprises. Après avoir délivré plus de 20 millions de masques au personnel médical, la firme à la pomme compte désormais produire 1 million de protections faciales par semaine, là encore à destination des soignants.

Apple va produire 1 million de protections faciales

C’est dans une vidéo publiée sur Twitter que Tim Cook a annoncé la nouvelle avec, d’abord, un bilan : depuis le début de l’épidémie, Apple a produit et livré 20 millions de masques médicaux aux soignants du monde entier. C’est une contribution majeure, mais la firme ne compte pas s’arrêter là pour autant. En effet, le PDG d’Apple a par la suite expliqué que la firme était actuellement en train de produire des protections faciales afin de les distribuer, là encore, au corps médical.

Ces protections sont conçues, produites, emballées et livrées par le personnel de la firme à la pomme et consistent en des « boucliers de visage » qui se montent en moins de deux minutes. L’objectif est ambitieux : parvenir à produire 1 million de protections faciales chaque semaine et les livrer dans les lieux qui en ont le plus besoin, en commençant par les États-Unis. Pour identifier ces lieux, l’entreprise se coordonne avec les autorités médicales officielles et les gouvernements. Par la suite, Tim Cook espère pouvoir étendre cette initiative au monde entier.

Comment les entreprises contribuent-elles à lutter contre le Covid-19 ?

Apple n’est pas la seule entreprise à apporter sa pierre à l’édifice de la lutte contre le coronavirus. À travers le monde, diverses initiatives naissent chaque jour chez les petites et grandes firmes. Stuart, par exemple, a récemment lancé un service de livraison à domicile pour les pharmacies et les petits commerçants, ce qui pourrait permettre à ces derniers de limiter les conséquences financières de cette pandémie. SpaceX, tout comme Apple, s’est investi en fabricant du matériel à destination des soignants.

Facebook aussi, contribue à sa façon : le géant des réseaux sociaux a décidé de collaborer avec le gouvernement américain afin d’analyser la propagation du virus. De son coté, le géant chinois Tecent a lancé un Fonds mondial “anti-pandémie” et la startup française Tilkee a proposé gratuitement sa plateforme aux enseignants face à la fermeture des écoles, lycées et universités.