Des boulettes sans viande d’IKEA débarqueront en Europe en août 2020. La firme d’ameublement n’en est pas à son premier plat végétarien, en 2015, elle sortait ses premières boulettes végétariennes. C’est en s’adressant à The Verge le 27 février, que l’entreprise suédoise a déclaré avoir un produit qui s’adresse à un public bien spécifique.

Des boulettes de fausse viande dans votre assiette chez IKEA

Le groupe IKEA s’est toujours positionné comme précurseur sur les tendances écologiques. Il en a fait sa marque de fabrique, et de communication. Fin 2019, l’entreprise prévoyait de produire dès 2020 plus d’énergie qu’elle n’en consomme, grâce aux investissements réalisés dans les énergies renouvelables depuis ces 10 dernières années.

C’est donc sans surprise, et de manière plutôt cohérente qu’IKEA oriente son service de restauration vers une offre de produits « healthy », en tout cas reconnus comme tel par la conscience générale, et très « tendance » eux-aussi.

Pas plus tard qu’hier, le groupe a déclaré proposer de nouvelles boulettes veggie. Le produit serait ainsi spécifiquement pensé pour un public qui souhaite réduire sa consommation de viande, sans pour autant « compromettre le goût et la texture familiers des boulettes de viande IKEA ».

Des boulettes végétales au goût de viande donc. Pour une fois, IKEA n’est peut-être pas si en avance que cela, ce type de produit connaissant un véritable essor ces dernières années, en particulier les produits d’Impossible Foods, Tyson, et bien sûr Beyond Meat. Quoi de plus normal ceci dit, personne n’attend d’une société d’ameublement qu’elle soit aux prémisses d’une nourriture saine, et peu coûteuse en énergie. Car c’est là l’argument repris par IKEA : le nouveau produit proposé aurait « une empreinte climatique qui est 96% plus faible que ses boulettes de viande de porc et de bœuf traditionnelles. », est-il déclaré à The Verge.

Les produits végétaux au goût de viande, un argument marketing ?

Ce qu’on appelle communément la fausse viande attire de plus en plus de monde. Il n’est pas surprenant qu’IKEA fasse le nécessaire pour être en mesure de distribuer ce type de produit dans ses restaurants en Europe d’ici la fin 2020. Prévus pour le mois d’août, le groupe précise que les boulettes seront proposées sous forme de produit frais, à déguster sur place, ou congelées, sous forme de produit à emporter.

Plus largement, et au-delà de l’aspect « communication », ce type de produit est à considérer sous plusieurs aspects. D’un point de vue environnemental, le problème est réel, et la production de viande d’origine animale participe de manière importante à la consommation d’énergie, ainsi qu’à la diffusion de CO2. Les distributeurs de viande végétale affirmant que la production de celle-ci nécessite un taux de consommation d’énergie radicalement plus faible : la fausse viande devient a fortiori un produit très attractif.

En réalité, les choses semblent un peu plus compliquées. La consommation d’énergie, et l’empreinte carbone pour ce type de produit est loin d’être fixée sur le long terme. D’autre part, il convient de vérifier d’où viennent les chiffres établis. Certains n’hésitant pas, à l’instar de Beyond Meat, à commanditer des études quelque peu biaisées : les travaux comparatifs se doivent en effet de comparer l’ensemble des étapes de production, ce qui n’est pas toujours le cas. Aussi Beyond Meat n’a pour l’instant jamais permis une comparaison qui permettrait d’évaluer la production de la fibre végétale, à l’origine des steaks transformés que l’entreprise propose.

Tableau comparatif du steak beyond meat avec d'autres viandes

Liste des additifs présents dans les steaks Beyond Meat : E460 – Cellulose, Arôme artificiel – Produit de synthèse chimique, E1403 – Amidon blanchi, E260 – Acide acétique, E300 – Acide ascorbique, E414 – Gomme d’acacia, E461 – Méthylcellulose – Agent de texture. Image : Siècle Digital. Source : openfoodfacts, Beyond Meat.

Affaire à suivre donc, en attendant d’en savoir plus sur l’origine des boulettes végétales qu’IKEA prévoit de distribuer dans ses restaurants.