Les rumeurs qui courent depuis plusieurs mois au sujet de Huawei, géant technologique chinois, auront eu raison de ce partenariat. Telenor est la plus grande entreprise norvégienne sur le secteur des télécommunications. Le groupe a fait le choix du cœur en préférant Ericsson, autre groupe norvégien, pour développer ses réseaux 5G.

Telenor préfère Ericsson à Huawei

En 2019, Telenor est implanté sur 13 marchés de téléphonie mobile dans le monde et dessert plus de 200 millions de clients. Ce statut fait de l’entreprise l’un des 12 premiers opérateurs mondiaux du secteur. L’entreprise norvégienne a fait le choix d’abandonner son partenariat avec Huawei au profit d’Ericsson pour développer son réseau de télécommunications 5G en Norvège. Après une décennie de collaboration entre l’entreprise chinoise et Telenor sur la 4G, le choix de la patrie l’emporte.

Vraisemblablement, c’est la crainte d’un potentiel espionnage industriel qui a été l’élément déclencheur dans la décision de Telenor. Les états-Unis ont donc réussi leur coup. Donald Trump pourra se vanter d’avoir réussi à exclure Huawei sur d’autres marchés occidentaux, sans réelles preuves à l’appui. Pourtant en Norvège, les services de sécurité semblent partager l’avis des États-Unis.

Pour Sigve Brekke, directeur général de Telenor : “l’ère de la 5G est arrivée. C’est la technologie qui va transformer nos sociétés au cours de la prochaine décennie, nous ne devons pas nous tromper”. En Allemagne, le gouvernement n’a pas cédé aux pressions américaines. En effet, Telefonica (principal opérateur du pays) a annoncé avoir choisi Huawei pour le développement de ses équipements 5G sur le territoire.

Un examen approfondi de Huawei a été effectué

Telenor aurait effectué un “examen approfondi” sur les pratiques de Huawei. La qualité technique, l’innovation et la modernisation n’étaient pas non plus au niveau d’Ericsson d’après les équipes de Telenor. C’est sur la base de cet examen que Huawei a été exclu. Telenor estime qu’Ericsson répond davantage aux attentes de l’entreprise norvégienne pour opérer ce changement majeur. Un porte-parole d’Ericsson a déclaré que la société était “très fière” d’avoir été choisie comme partenaire par Telenor.

L’utilisation des composants de réseau Huawei en Norvège vont être supprimés au fil des mois. Durant une période de transition qui doit durer entre 4 et 5 ans, les équipements Ericsson vont faire leur apparition au sein du réseau de l’entreprise. Évidemment cette annonce fait renaître des tensions au sein des relations diplomatiques sino-norvégiennes, déjà particulièrement sensibles en raison de l’attribution du prix Nobel de la paix à un dissident chinois.