Plus d'un tiers des licornes européennes se trouvent au Royaume-Uni
Technologie

Plus d’un tiers des licornes européennes se trouvent au Royaume-Uni

72 sociétés valorisées à plus d'un milliard de dollars ont vu le jour en Grande-Bretagne depuis les 20 dernières années.

C’est un fait incontestable : le Grande-Bretagne est la région en Europe, qui attire le plus et qui d’ailleurs, compte le plus de licornes. Dans le courant des 20 dernières années, le Royaume-Uni a vu émerger plus de 72 entreprises technologiques valorisées à plus d’1 milliard de dollars (880 millions d’euros). Les deux seuls pays au monde à la devancer sont les États-Unis et la Chine.

De son côté, la Chine compte près de 206 licornes alors que les États-Unis, champions en la matière, c’est bien connu, en ont vu émerger près de 703. C’est un fait incontestable : la Grande-Bretagne attire plus que n’importe quel autre pays européen. L’étude a été réalisée par le Conseil de l’économie numérique, dont les membres sont techUK, Google, Facebook, BT et Apple.

Parmi ces grandes entreprises technologiques, vous en connaissez certainement. On retrouve le service de livraison de nourriture Deliveroo, mais aussi une application de transfert d’argent en ligne, Revolut. Quand on dit d’une entreprise qu’elle est une licorne, c’est simplement que sa valeur dépasse le milliard de dollars. Par exemple, l’Allemagne n’en compte que 29 et l’Inde 26.

Hier encore, Lilium, startup allemande spécialisée dans les taxis volants, annonçait qu’elle partait s’installer à Londres. Le Royaume-Uni ne compte pas s’arrêter là. Le gouvernement prévoit d’investir 172 millions d’euros dans le développement de l’informatique quantique. De son côté, l’industrie du pays a promis d’injecter 230 millions d’euros pour accélérer le développement des technologies dans le milieu médical.

Theresa May déclarait récemment que : « nous sommes l’un des meilleurs endroits au monde pour lancer et développer une entreprise de technologie. Le Royaume-Uni doit continuer d’être cet endroit auquel tout le monde pense, et où tout le monde vient. C’est un défi commun à l’industrie et au gouvernement ».

Send this to a friend