TechnologieTribunes

Tencent: le géant derrière WeChat

Par Nicolas Cabanes, Analyste chez FABERNOVEL

Malgré une forte régulation du jeu vidéo en Chine, Tencent devrait enregistrer des résultats records en termes de ventes pour le dernier trimestre. Créé en 1998, Tencent s’est rapidement imposé comme l’un des 4 géants technologiques chinois. Le T des BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) est à la fois leader mondial du jeu vidéo et propriétaire de WeChat, la Super App la plus aboutie du monde qui réunit plus d’un milliard d’utilisateurs actifs.

Tencent, le géant aux mille visages

Comme beaucoup d’autres entreprises chinoises du début des années 2000, Tencent a connu le succès en reproduisant en Chine une recette qui avait déjà fait ses preuves à l’étranger. En 1998, le visage qui inspire son fondateur Ma Huateng, c’est ICQ, un service de messagerie instantanée israélienne. Tencent développe alors QQ, un service gratuit de messagerie PC qui connaît un succès fulgurant en Chine pour atteindre plus de 100 millions d’utilisateurs en seulement 3 ans. La mascotte de QQ, un pingouin portant une écharpe rouge, s’impose alors comme un symbole de la pop culture chinoise.

En 2011, Tencent change à nouveau de visage en lançant l’application de messagerie instantanée WeChat cette fois sur mobile. En seulement quelques années, WeChat est devenue incontournable en Chine et s’est véritablement imposée comme l’assistant de vie numérique de tout un peuple. Il est fascinant de voir à quel point une entreprise historiquement centrée sur le PC a réussi à se détacher de toutes les contraintes liées à la conception sur PC pour proposer une des expériences mobile les plus innovantes et audacieuses de l’époque. En septembre 2018, l’entreprise annonce une grande restructuration et un nouveau départ pour les 20 ans à venir : changement de culture d’entreprise et expansion des activités B2B. Tencent change à nouveau de visage.

Un business model unique en son genre

Difficile de trouver un équivalent américain tant cet ovni de la tech a développé un modèle unique en son genre. A la différence de Facebook ou Google, le business model de Tencent ne repose pas entièrement sur la publicité, qui ne représente que 18% des revenus en 2017. Ce sont les revenus issus des jeux vidéos, notamment les achats de biens virtuels (65%) et les revenus liés au paiement et au cloud (17%) qui en assurent l’essentiel. Et grâce à WeChat, Tencent sécurise aussi un canal idéal pour distribuer ses jeux et ceux de ses partenaires qui représentent 40% des mini programmes les plus populaires au sein de l’application. Ces mini-jeux proposent une myriade de biens virtuels payables en un clic avec WeChat Pay.

Souvent surnommé le « Softbank chinois » ou le « Berkshire de la tech », Tencent est aussi l’un des plus gros fonds d’investissement d’Asie. Depuis 10 ans, Tencent a investi dans plus de 700 entreprises, 63 sont côtées et 122 sont devenues des licornes valorisées à plus de 1 milliard de dollars. La capitalisation boursière totale combinée des sociétés dans lesquelles Tencent détient plus de 5 % dépasse maintenant 500 milliards de dollars.

La nécessité d’explorer de nouveaux horizons

Si Tencent réalise 95% de son chiffre d’affaire en Chine, le marché arrive à quasi-saturation – jusqu’à 92% de taux de pénétration de WeChat dans les grandes villes – et rencontre son lots de complications avec un gouvernement chinois qui a considérablement durci sa réglementation sur les jeux vidéos en 2018. Pour continuer sa croissance, le géant doit trouver d’autres débouchées – le cloud et les services aux entreprises en tête – et s’étendre à d’autres terrains de jeux. La machine est d’ailleurs déjà lancée. Son dernier coup d’éclat en date : mener la 4ème levée de fonds institutionnelle de l’américain Reddit à hauteur de 150 millions de dollars en février dernier.

Send this to a friend