La CFO de Huawei décide de poursuivre le Canada en justice
Technologie

La CFO de Huawei décide de poursuivre le Canada en justice

Alors qu'elle se bat toujours pour ne pas être extradée aux États-Unis, la CFO d'Huawei attaque le Canada.

Énième rebondissement dans l’affaire Huawei : la CFO de l’entreprise chinoise décide de poursuivre le Canada en justice. Pour rappel : au début du mois de décembre dernier, Meng Wanzhou, CFO de Huawei était arrêtée au Canada sur l’ordre des USA.

La dirigeante du groupe Huawei est accusée d’avoir violé les sanctions américaines mises en place contre l’Iran, selon le Globe and Mail. Depuis, l’entreprise chinoise a tenté de se défendre contre les accusations des États-Unis en les poursuivant en justice. Ren Zhengfei, CEO de Huawei a déclaré qu’il n’y aurait aucune chance que les États-Unis puissent écraser l’entreprise.

Alors qu’elle se bat pour ne pas être extradée aux États-Unis, la CFO d’Huawei a intenté une poursuite en justice contre le gouvernement canadien. Les avocats de Meng Wanzhou ont déposé une plainte à la Cour suprême de la Colombie-Britannique que la police et les agents frontaliers canadiens avaient violé les droits constitutionnels de la CFO de l’entreprise chinoise.

Pour les avocats de Meng Wanzhou : « sous le couvert d’un contrôle de routine à la frontière, les agents canadiens ont illégalement soumis Meng Wanzhou à une détention, une perquisition et un interrogatoire pour obtenir des preuves. » Les officiers, ainsi que le procureur général du Canada, sont nommés dans la poursuite.

De leur côté les États-Unis ont émis depuis de très longs mois de vives suspicions sur des opérations d’espionnage de la part de Huawei, le sujet dérive vers des problématiques plus business. Bien qu’il s’agisse d’espionnage industriel, le gouvernement américain évoquait plutôt une surveillance au profit du régime de Pékin. L’arrestation de la CFO de la société chinoise est un point central dans l’avenir de l’entreprise.

Send this to a friend