Sans faire de bruit mais en espérant faire des kilomètres, Uber a lancé son site Uber Freight, traduisez Fret. Doté d’un formulaire d’inscription pour les transporteurs et les expéditeurs et une adresse mail de contact, le site est pour l’instant minimaliste au possible. Le véritable lancement devrait avoir lieu en 2017.

Le service s’apparentera à une marketplace où transporteurs et clients se rencontreront, en gros, le principe du co-voiturage appliquer au fret. Les prix vont varier en fonction de l’offre et de la demande. Ce n’est pas l’invention de l’eau chaude, mais avec la place et la puissance de l’entreprise on peu s’attendre à ce qu’elle fasse un hold-up dans le secteur du transport des marchandises comme elle l’a fait dans celui du transport des personnes.

Le hasard n’existant que très rarement, voir jamais, dans ces milieux. Uber Freight arrive quelques mois après le rachat de la société Otto, précurseur du poids-lourd autonome. En effectuant sa première livraison de marchandise, à savoir des bières Budweiser, sans conducteur l’idée d’Uber Freight a vite fermenté.

BièreUber à Pré-au-Lard, les vrais savent.

Source.

A propos de l'auteur

Big Mac et langue française, furax en charentaises. Dans mes petits chaussons quand il s' agit de contradiction.

Send this to a friend