Le vendredi 20 janvier 2023, un Comité social économique extraordinaire se tiendra au siège de France Télévisions pour décider du sort de Salto. Il n'y a aucun candidature sérieuse pour racheter la plateforme de streaming de TF1, M6 et France Télévisions qui est à vendre.

Salto se dirige vers la cessation d'activité

Cette semaine, M6 et TF1 ont aussi prévu de « convier leurs salariés à une réunion sur la cessation d'activité », selon Les Échos. C'est vraisemblablement la première étape avant la liquidation d'une société. Les programmes de Salto pourraient être repris par les groupes derrière la plateforme pour enrichir leurs catalogues. D'un projet commun à un projet individuel. Même si un petit espoir subsiste, le scénario le plus probable semble être celui d'une cessation d'activité.

Un rapport publié par le Sénat en novembre 2022 pointait du doigt la participation financière et la stratégie d’investissement de France Télévisions dans le développement de Salto. La plateforme de streaming n'arrive pas à « faire face à la concurrence internationale » selon le sénateur Roger Karoutchi, rapporteur spécial des crédits dédiés à l’audiovisuel public au sein de la commission des finances du Sénat. Les sénateurs regrettent que le gouvernement ne se mette pas en ordre de bataille pour sauver la plateforme française.

En introduction du rapport sénatorial, Jean-Raymond Hugonet, sénateur de l'Essonne, expliquait que « non seulement aucun projet n’a émergé au cours des derniers mois, mais rarement la situation du secteur aura paru aussi confuse ». Le Sénat qualifie même le projet « d'investissement absurde » et souhaite que son coût soit « actualisé et transmis au Parlement dans les plus brefs délais ». Plus globalement, les sénateurs appellent le gouvernement à « élaborer les grands axes d’une réforme de l’audiovisuel public ».

Deux acteurs peuvent encore se manifester pour un éventuel rachat de Salto. Il s'agit de Canal+ et Amazon. Tous deux se sont intéressés au dossier. Cependant, les pertes nettes de Salto pourraient les freiner. Elles atteignent les 200 millions d'euros depuis son lancement en octobre 2020. Le projet de fusion raté entre TF1 et M6 a vraisemblablement compliqué l'équation. Il est devenu plus difficile de s'entendre entre ennemis. Salto comptait environ 800 000 abonnés payants et 100 000 gratuits.