La pandémie de Covid-19 a révélé la dépendance des principaux fabricants mondiaux de produits électroniques, vis-à-vis de Pékin. Dans un contexte plus qu’incertain en Chine, Foxconn et Pegatron, les partenaires d’Apple, ont décidé de voir ailleurs, en incluant l’Asie du Sud-Est dans leurs plans d’expansion pour 2023.

La politique zéro-covid menée par la Chine a mis à mal les chaînes d’approvisionnement

Yong Liu, président de Foxconn, a déclaré dimanche lors d’un événement d’entreprise que « nous continuerons d’augmenter notre échelle en Chine continentale, dans les Amériques et en Asie du Sud-Est, et ces efforts prospéreront en 2023 ». Des propos similaires aux déclarations des responsables de Pegatron qui ont affirmé au média Taipei Times que « l’entreprise va dépenser entre 300 et 350 millions de dollars en dépenses d’investissement cette année, en partie pour augmenter la capacité en Asie du Sud-Est ».

La délocalisation des entreprises hors de Chine est une tendance qui s’est généralisée suite à la pandémie de Covid-19. La politique menée par les autorités chinoises a fortement impacté les chaînes d’approvisionnement. Foxconn, le plus célèbre et principal sous-traitant d’Apple a été contraint de suspendre temporairement sa production, plusieurs fois, au cours de l’année 2022.

Face à cette situation, Apple a incité ses principaux fournisseurs à délocaliser leurs usines en dehors de la Chine, en les orientant notamment vers les pays d’Asie du Sud-Est. En particulier le Vietnam et l’Inde.

Foxconn et Pegatron s’orientent en dehors de la Chine

Pour contourner les difficultés en Chine, Foxconn et Pegatron, ont intensifié la production de certains modèles d’iPhone en Inde. À ce titre, les exportations des smartphones d’Apple, depuis New Delhi, ont doublé pour la période allant d’avril à décembre 2022 pour atteindre 2,5 milliards de dollars.

Pegatron est déjà présent au Vietnam et en Indonésie, mais l’entreprise n’y fabrique aucun produit Apple. Toutefois, le vice-président Jason Cheng a déclaré que la société taïwanaise développera un peu plus son activité dans ces deux pays durant l’année 2023.

Foxconn a déjà investi près de 500 millions de dollars en Inde dans le but de diversifier sa chaîne d’approvisionnement. Le principal sous-traitant d’Apple n'a pas indiqué dans quels pays d’Asie du Sud-Est il prévoyait de s’étendre. À noter que le groupe taïwanais est déjà bien implanté au Vietnam où la production des MacBook devrait démarrer cette année.