Apple a déclaré, ce dimanche, dans un communiqué que ses ventes seraient inférieures aux attentes en raison de la fermeture de la gigantesque usine de Foxconn à Zhengzhou en Chine. Ce confinement fait suite à l’épidémie de coronavirus.

L’approche « tolérance zéro Covid » impacte la production d’Apple

L’usine de Foxconn située à Zhengzhou est le plus grand site d’assemblage au monde pour l’iPhone. Depuis quelques semaines plus de 300 000 travailleurs y sont confinés pour limiter la propagation de l’épidémie du Covid-19. La Chine mise toujours sur une politique « zéro Covid » qui prévoit des fermetures rapides et généralisées, des tests de masse et des quarantaines obligatoires pour écraser le virus dès son apparition.

La société américaine constate une forte demande pour les modèles iPhone 14 Pro et iPhone 14 Pro Max mais elle ne pourra pas y répondre dans l’immédiat suite au confinement de l’usine de Foxconn. Certes, la production se poursuit mais Apple a déclaré que « la capacité de production est considérablement réduite ».

Actuellement il faut 31 jours pour recevoir un iPhone 14 pro s’il est commandé sur le site web d’Apple, plus que le délai moyen de 2 jours pour les modèles d’iPhone moins chers.

La marque à la pomme tente de diversifier sa chaîne d'approvisionnement

Cette fermeture n’est pas la première à affecter Apple cette année. En mars dernier, Foxconn et Unimicron ont annoncé la fermeture de leurs usines à Shenzhen, pour respecter les nouvelles restrictions imposées après l'apparition d'un foyer de Covid-19 dans la ville.

Dans ce contexte, le fidèle sous-traitant d’Apple, le taïwanais Foxconn, souhaite déporter de plus en plus la production d’iPhone vers l’Inde. Même constat pour l’entreprise de Tim Cook qui se prépare à transférer 25 % de sa production d’iPhone en Inde et au Vietnam d’ici 2025.

Malgré des difficultés, Apple dévoile un chiffre d'affaires record pour son quatrième trimestre fiscal de 2022. Même si ses services et l’iPhone n’ont pas aussi bien marché que prévu, la société américaine a pu compter sur d’autres branches d’activité comme le MacBook dont les ventes ont augmenté de 25,39 %.