Avec ses 17 millions d'habitants, la grande ville de Shenzhen est souvent décrite comme la Silicon Valley chinoise. Pour respecter la politique zéro covid du pays, la ville a de nouveau fermé ses « services non essentiels » à cause d'une nouvelle vague de Covid-19. Selon Reuters, l'usine Foxconn, dont dépend largement Apple, est concernée par ces fermetures.

Les usines de Shenzhen ferment de nouveau leurs portes

Les fermetures d’usine de la mégapole risquent de toucher la production de plusieurs géants technologiques qui comptent sur Shenzhen pour leur production mondiale. Parmi les entreprises concernées, on retrouve notamment Apple, Samsung, DJI ou encore Oppo. Foxconn et Unimicron, deux fabricants chinois, ont annoncé la fermeture de leurs usines à Shenzhen, pour respecter les nouvelles restrictions imposées après l'apparition d'un foyer de Covid-19 dans la ville (60 nouvelles infections dimanche).

Depuis le 13 mars, les autorités demandent aux habitants de rester chez eux dans la mesure du possible. Un système de tests de masse a été mis en place à Shenzhen afin d'enrayer la propagation du virus. Les conséquences sont dramatiques pour les industriels qui sont obligés de fermer leurs usines. Foxconn et Unimicron suspendent donc leurs activités jusqu'à nouvel ordre. Même si le retard devrait être assez bref, il s'agit d'une nouvelle embûche sur le chemin déjà largement cabossé de l'électronique grand public.

Un confinement qui inquiète

Selon le South China Morning Post, Foxconn emploie 200 000 ouvriers dans la mégapole de Shenzhen, vivant et travaillant dans deux immenses campus, dans les quartiers de Guanlan et Longhua. Une partie de la production sera transférée vers d’autres usines, mais cela ne suffira pas à combler le retard. Avec ce nouveau confinement, l'inquiétude se fait déjà ressentir dans le reste du monde. Selon Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur « s'il dure, ce nouveau confinement en Chine aura des répercussions économiques ».

Les deux années de pandémie que nous avons traversé et la guerre en Ukraine qui a lieu actuellement ont contribué à provoquer la pandémie de semi-conducteurs que nous connaissons aujourd'hui. La guerre menée par la Russie pourrait accentuer ce phénomène. L'Ukraine produit du néon, un gaz noble qui permet la fabrication des semi-conducteurs. Début 2022, l'Ukraine fournissait encore 70% de l'ensemble du néon à travers le monde... Les rebonds épidémiques replongent à chaque fois l'industrie dans un chaos profond.