La pandémie de Covid-19 a révélé la dépendance d’Apple, vis-à-vis de Pékin. Marquée par les différentes difficultés de productions liées à la maladie, Cupertino cherche désormais à délocaliser une partie de sa production hors de Chine. L’Inde apparaît comme le grand gagnant de cette politique : les exportations d’iPhone depuis le pays ont doublé pour la période allant d’avril à décembre 2022.

Un contexte qui a favorisé le changement de stratégie d’Apple

Depuis plus de 10 ans, Apple est implanté en Chine et l’entreprise américaine y fabrique la majeure partie de ses produits. Cette dépendance vis-à-vis de Pékin a montré ses faiblesses durant la pandémie de Covid-19. La politique zéro-covid de Pékin, en vigueur jusqu'à début décembre, a impacté drastiquement la production d’Apple.

La guerre technologique qui oppose Pékin à Washington contribue également au départ d’Apple du territoire chinois. La fin d’année a été marquée par de nouvelles sanctions de la part des États-Unis envers les entreprises chinoises.

La marque à la pomme a décidé de réagir en tentant de plus en plus de se défaire de la Chine. Dès 2021, Apple comptait environ 36 % de ses fournisseurs sur le territoire chinois contre 47 % en 2019, selon Reuters. Cupertino souhaite diversifier ses lieux de production et réalise de plus en plus d’investissements en dehors de la Chine.

L’Inde attire de plus en plus

L’année 2022 a marqué un tournant supplémentaire pour Apple qui a accéléré la production d’iPhone en Inde et qui a déclaré souhaiter y transférer 25 % de sa production d’ici 2025. Pour ce faire, la marque à la pomme incite Foxconn, son principal sous-traitant, à investir en Inde dans le but de diversifier sa chaîne d’approvisionnement.

New Delhi profite de cette situation pour attirer les usines sur son territoire et devenir un réel concurrent pour la Chine. À ce titre, le conglomérat indien Tata, s'apprête à racheter l’usine taïwanaise Wistron, où est fabriqué l’iPhone.

Tous ces éléments ont favorisé la hausse des exportations des smartphones d’Apple provenant d'Inde. Un chiffre qui a doublé par rapport à l’année précédente. Il a atteint les 2,5 milliards de dollars pour la période allant d’avril à décembre 2022. Preuve que la marque à la pomme accélère sa transition en dehors de Chine.