Amazon a annoncé que son programme Buy with Prime allait désormais s’étendre à tous les marchands souhaitant le rejoindre aux États-Unis, marquant son lancement officiel. De cette manière, le géant de l’e-commerce se mue encore davantage en transporteur pour les vendeurs tiers.

25 % de conversion en plus avec Buy with Prime

Lancé en avril 2022, Buy with Prime était jusqu’alors uniquement disponible sur invitation avec une poignée de vendeurs utilisant Fulfillment by Amazon, ou FBA. À partir du 31 janvier, tous les commerces basés aux États-Unis qui le souhaitent pourront le rejoindre.

Ce programme permet aux commerçants participants d’utiliser le service d’Amazon Prime pour des produits mis en vente sur leur site et de profiter du vaste réseau logistique du géant américain, mais également d’attirer les quelque 200 millions d’abonnés au service Prime. Ainsi, les sites web concernés peuvent afficher le badge Prime à côté des articles pouvant bénéficier d'une livraison gratuite le jour même ou le lendemain, tandis que les membres Prime peuvent utiliser les informations de paiement et de livraison stockées sur leur compte Amazon pour passer une commande.

« Puisque les utilisateurs effectuent leurs achats directement dans les boutiques en ligne des marchands, Buy with Prime permet à ces derniers d'établir des relations avec leurs clients et de les fidéliser à la marque, tout en offrant des avantages en termes de conversion. Il a été démontré que Buy with Prime augmente la conversion des acheteurs de 25 % en moyenne, selon des données internes d'Amazon », explique l’entreprise dans un billet de blog.

Le programme Buy with Prime n’est pas gratuit pour les commerçants. Amazon précise que le « coût par unité » dépend de « plusieurs facteurs, notamment les dimensions et le poids du produit, le prix de vente moyen et le nombre d'unités par commande Buy with Prime ».

Le bouton Buy with Prime sur un site tiers.

Photographie : Amazon.

La mainmise d’Amazon sur le commerce en ligne grandit davantage

En outre, le géant de l’e-commerce a annoncé la possibilité pour les participants d’ajouter les avis et évaluations de produits présents sur Amazon sur leur propre boutique en ligne sans frais supplémentaires. Objectif : augmenter les conversions et la confiance des consommateurs. Les avis apparaîtront sur les sites des vendeurs tiers dès lors que ces derniers auront activé Buy with Prime.

Avec cette fonctionnalité, Amazon assoit et étend sa domination sur le secteur du commerce en ligne tout en boostant ses capacités logistiques. Le média The Verge rapporte que la société collectera les données de tous les utilisateurs cliquant sur le bouton Buy with Prime, même si le site tiers ne le fait pas lui-même. Ces informations comportent les coordonnées du compte, les détails de la commande ainsi que la fréquence à laquelle le bouton est utilisé et de quelle manière.

Amazon recueille également des informations sur les vendeurs qui utilisent le bouton Buy with Prime, notamment leurs descriptions de produits, leurs stocks et leurs prix. Ce dernier point soulève des questions : l’entreprise a été accusée à plusieurs reprises d’exploiter illégalement les données de ses vendeurs tiers pour les appliquer sur ses propres produits. Elle a même été contrainte, il y a peu, de modifier ses pratiques en Europe au risque de se voir infliger une importante amende.

Il est important de noter que le déploiement de Buy with Prime à plus grande échelle intervient alors que sa grande rivale,  Walmart, a lancé un abonnement annuel afin de directement concurrencer Amazon Prime.