La firme spécialisée dans l’analyse du secteur des jeux vidéo Newzoo a publié ses prédictions pour l’année 2022. Contrainte de revoir ses premières estimations à la baisse, elle s’attend désormais à ce que le marché global du gaming génère 184,4 milliards de dollars cette année, soit une baisse de 4,3 % par rapport à 2021.

Le contexte actuel est à prendre en compte

La période 2020 et 2021 a été la plus prolifique de l’histoire du jeu vidéo. Alors que des milliards de personnes se sont retrouvées chez elles à cause de la pandémie, beaucoup se sont tournées vers les jeux vidéos. Il s’agit de l’unique secteur créatif qui a connu une croissance de son chiffre d'affaires pendant la crise du Covid-19.

Il est logique que le retour à la vie normale en 2022 ait un impact sur cette tendance, les joueurs passant désormais plus de temps dehors ou à voyager. À cela vient s’ajouter l’inflation qui affecte actuellement de nombreux produits, poussant les consommateurs à revoir leurs priorités et à réduire leurs dépenses dans les loisirs.

Ce contexte est bien à prendre en compte pour expliquer les chiffres du marché en 2022, rappelle Newzoo : « Nous voulons souligner que seule l'année 2022 sera une année de correction après deux années de croissance soutenue du marché mondial des jeux », explique la firme dans son rapport. Elle précise en outre que la somme des revenus générés de 2020 à 2022 est supérieure de près de 43 milliards de dollars à ses prévisions initiales publiées avant la pandémie.

Il faut également prendre en compte le fait que le marché chinois, le plus important au monde, est en baisse. Cette année, le gouvernement a davantage restreint l’accès aux jeux pour les jeunes de peur qu’ils n’en deviennent dépendants.

Infographie des revenus générés par chaque continent dans le secteur des jeux vidéo.

Le marché asiatique, malgré une importante baisse, continue de dominer le secteur devant l'Amérique du Nord. Infographie : Newzoo

La console et le mobile en baisse, le PC est résilient

En générant 51,8 milliards de dollars, le marché des consoles devrait chuter de 4,2 % cette année. Plusieurs facteurs expliquent cette baisse : les différents problèmes dans la chaîne d’approvisionnement, notamment causés par le confinement très strict en Chine, ainsi que la pénurie de semi-conducteurs affectent directement la disponibilité des consoles. Depuis sa sortie il y a deux ans, la PlayStation 5 continue par exemple d’être régulièrement en rupture de stock. En plus de cela, de nombreuses sorties de jeux ont été repoussées et mis à part quelques titres, les hits importants étaient moins nombreux qu’à l'accoutumée.

Le jeu vidéo sur smartphone devrait également connaître une croissance négative en dégringolant de 6,4 %. « La plupart des joueurs n'ont pas complètement arrêté de jouer, mais ils jouent moins et, par conséquent, paient moins. De plus, le climat économique actuel, notamment l'inflation, limite le revenu disponible des gens », explique Newzoo.

La firme constate que l’inflation affecte davantage les joueurs sur mobile que sur PC et console, car « plus le rôle des jeux dans la vie des gens est important, moins ils sont susceptibles de réduire leurs dépenses en jeux face à l'incertitude économique ou à d'autres options de divertissement ». En général, les personnes qui jouent sur mobile sont plus des joueurs occasionnels que de vrais fans, ils ont donc moins de réticence à y passer moins de temps.

Les jeux PC sur navigateur sont en baisse depuis plusieurs années et devraient continuer de décliner de 16,7 % en 2022. En revanche, le gaming sur PC (les jeux achetés ou téléchargés) va connaître une croissance de 1,8 %. En effet, ce secteur est moins boosté par les sorties de hits que celui des consoles ; le manque de grosses sorties ne l’a donc pas autant affecté que les ventes sur PlayStation, Xbox et Nintendo Switch.

Infrographie des revenus générés par secteur dans le jeu vidéo.

Le secteur des jeux téléchargés et achetés sur PC est le seul qui a connu une croissance de ses revenus par rapport à 2021. Infographie : Newzoo

Un avenir radieux pour le gaming

Malgré des chiffres globaux en baisse, Newzoo assure que les années 2023, 2024 et 2025 seront prolifiques pour le secteur du jeu vidéo, et particulièrement pour les consoles, avec des sorties très attendues ainsi que le probable lancement d’une nouvelle console Nintendo. La pénurie devrait également s’estomper au fur et à mesure, permettant aux unités de s’écouler de manière plus fluide.

« Si cette année montre que les joueurs sensibles aux prix dépensent moins en période de crise économique, l'engagement reste élevé dans tous les segments. Le nombre de joueurs internationaux continue de croître dans le monde entier. Les jeux ont fait preuve de résilience en période de turbulences économiques par le passé ; aujourd'hui, grâce à la monétisation free-to-play et aux services d'abonnement, les jeux sont plus démocratisés que jamais. Les jeux font désormais partie intégrante de la vie des consommateurs, et cela ne changera pas », conclut Newzoo.

Pour rappel, la résilience du secteur du gaming et son immense champ de progression n’ont pas échappé à l’Union européenne, qui veut désormais investir dans ce domaine et booster la production locale.