Alors qu’il est déjà très difficile de se procurer une PlayStation 5, la situation ne va pas s’arranger en 2022 d’après Sony. Même constat chez Nintendo, où la Switch sera disponible dans des quantités plus limitées que l’année dernière. En cause, la pénurie de semi-conducteurs qui ne tarit pas et qui, selon les prévisions, impactera le résultat financier des deux entreprises pour l’année en cours.

La demande plus forte que l'offre

11,5 millions de PlayStation 5 et 23 millions de Nintendo Switch se sont vendues durant l’année fiscale qui s’est clôturée le 31 mars 2022. Pour la console de Sony, disponible depuis fin 2020, il est difficile de tirer des conclusions en termes de ventes. Côté Nintendo, l’entreprise nippone constate une baisse de 20% du nombre de ventes de sa console par rapport à 2020. La situation ne va pas s’améliorer, les deux géants de l’industrie vidéoludique revoient à la baisse leurs estimations en termes de ventes de machines pour l’année en cours.

La pénurie de semi-conducteurs qui rend difficile la production de consoles est la première cause évoquée. Le PDG de Nintendo, Shuntaro Furukawa, se désole et dit ne pas voir arriver la fin de cette pénurie avant un moment. Le directeur financier de Sony, Hiroki Totoki, fait le même constat. Depuis 2020, la société est incapable de répondre à la demande en PS5, beaucoup plus forte que l’offre. L’avantage pour Sony est sa capacité à vendre toutes les consoles produites explique le Wall Street Journal.

Les deux sociétés nippones s’inquiètent aussi de la situation sanitaire en Chine, où les confinements, notamment à Shanghaï, ont eu un impact sur la production des puces. Si les conditions devaient se dégrader, les prévisions en termes de ventes seraient revues à la baisse. Pour le moment, Nintendo estime pouvoir vendre 21 millions de Switch d’ici la fin de l’année fiscale. Sony se fixe un objectif de 18 millions de PlayStation 5, en hausse par rapport à 2021.

Nintendo et Sony misent sur les jeux

Malgré les problèmes de production, les deux entreprises restent en très bonne santé financière. Chez PlayStation, la société peut compter sur les ventes de jeux vidéo console qui représenteront 29% du chiffre d'affaires de l’industrie en 2022 selon le dernier rapport de Newzoo. Elle a aussi annoncé un investissement de 300 millions de dollars dans le développement des jeux et prévoit de les sortir sur d’autres supports, comme le PC. Sony a pu compter sur ses branches dédiées au cinéma, à la musique et aux appareils électroniques pour se maintenir en 2021 en atteignant 9,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Pour Nintendo, la pénurie pourrait davantage fragiliser les revenus de la firme nippone qui dépend presque exclusivement des jeux vidéo. Elle vendra moins de consoles en 2022 mais elle dispose de 107 millions de Switch déjà installées dans les foyers. Cette position solide devrait permettre à Nintendo de vendre 210 millions de jeux durant cette année fiscale selon son dernier rapport financier (pdf). Nintendo prévoit ainsi d’atteindre un chiffre d’affaires de 2,6 milliards de dollars. Le papa de Mario peut compter sur des licences fortes comme Pokémon, franchise la plus lucrative, qui verra arriver un nouveau jeu fin 2022.