Ubisoft voit les choses en grand pour l’industrie du jeu vidéo. Son PDG, Yves Guillemot, a profité d’une journée riche en annonces ce 10 septembre pour faire le point sur sa vision du secteur et le futur de l’éditeur français. D’après le chef d’entreprise, le marché du jeu vidéo pèsera 300 milliards de dollars d’ici 2030, contre 200 milliards de dollars cette année. La société, qui a récemment reçu un investissement du géant chinois Tencent, est en position de force. Elle compte bien jouer ses cartes pour profiter pleinement d'une industrie qui touchera, selon elle, 5 milliards de personnes d’ici 2028.

À la conquête de toutes les opportunités liées au jeu vidéo

Le jeu sur mobile est au cœur de la stratégie d’Ubisoft. Avec la prise de position de Tencent dans son capital, l’entreprise française va continuer d’étendre ses franchises au secteur très lucratif du jeu vidéo sur smartphone. En 2022, ce support générera plus de revenus que sur consoles ou PC, avec 103 milliards de dollars selon les prévisions. Le PDG d’Ubisoft en a bien conscience. Le marché asiatique est le plus grand consommateur de jeux mobiles, ce qui pousse la société à créer des titres adaptés.

Dans la même catégorie

Yves Guillemot précise que son entreprise explore toutes les opportunités liées aux jeux vidéo. Elle s’essaye aux services par abonnement avec son offre Ubisoft+, continue de développer des jeux free-to-play qui font partie des titres les plus joués, et s’intéresse au cloud gaming. Il ajoute que sa stratégie est de créer une marque forte avec 21 000 employés et des licences populaires comme Assassin’s Creed, Far Cry et Tom Clancy's Rainbow Six touchant le plus grand nombre de joueurs possible. D’après lui, ces trois franchises devraient générer à elles seules 2 milliards de dollars de chiffres d’affaires d’ici cinq ans.

« Je peux voir les jeux bientôt dépasser toutes les autres industries de loisirs en termes d'impact et d'engagement. Je vois les jeux devenir la forme ultime de divertissement social, artistique et innovant. Et surtout, je peux voir les jeux continuer à enrichir la vie des gens. Et je suis convaincu qu'Ubisoft a tout ce qu'il faut pour écrire ce nouveau chapitre et façonner l'avenir de l'industrie », s’est enthousiasmé Yves Guillemot.

Trois jeux Ubisoft sur Netflix.

Ubisoft va sortir trois jeux sur Netflix ainsi qu'une série Assassin's Creed. Image : Ubisoft.

Ubisoft lance un partenariat avec Netflix

Avec la prise de position récente de Tencent dans Ubisoft, l’entreprise française cherche à se prémunir contre une potentielle offre publique d'achat hostile, comme lors de l’acquisition de Gameloft, studio de jeux mobiles, par Vivendi en 2016. Toutefois, le PDG d’Ubisoft ne ferme pas la porte à d’autres partenariats rapporte Reuters. « Nous restons totalement indépendants, et nous pouvons agir avec n’importe quelle compagnie extérieure si nous le voulons. Nous pouvons faire ce que nous voulons », insiste Yves Guillemot.

Dans cette volonté de toucher un plus grand public, le studio français vient d’ailleurs de dévoiler une collaboration avec le géant du streaming Netflix. Pour étendre ses licences comme Assassin’s Creed, Ubisoft va bientôt proposer trois nouveaux jeux qui seront directement accessibles aux abonnés de Netflix. Ces titres seront disponibles exclusivement via la plateforme de streaming. Un projet de série est aussi dans les cartons pour cibler une audience encore plus large. Cette stratégie est symptomatique de la course aux contenus dans laquelle sont engagés les acteurs de l'industrie.