Meta vient d'officialiser l'acquisition de Lofelt, une entreprise spécialisée dans les produits haptiques. Ces technologies stimulent le sens du toucher et du mouvement, notamment pour reproduire, lors d'une expérience en réalité virtuelle, les sensations qui seraient ressenties par un utilisateur interagissant directement avec des objets physiques.

Meta rachète la jeune pousse berlinoise Lofelt

La maison mère de Facebook s'offre donc une jeune pousse berlinoise. L'acquisition a vraisemblablement été réalisée il y a plusieurs semaines, mais elle a été rendue publique uniquement le 2 septembre 2022. Un rachat qui intervient alors que l'entreprise de Mark Zuckerberg est empêtrée dans une bataille juridique contre la Federal Trade Commission (FTC), au sujet de son intérêt croissant pour les technologies de la réalité virtuelle. En effet, le régulateur a récemment bloqué le rachat de Within, dans l'objectif de réguler la domination croissante du géant américain sur ce marché.

Un porte-parole de Meta a déclaré que « nous sommes ravis que les équipes de Lofelt rejoignent Meta ». Les conditions de l'accord n'ont pas encore été divulguées. Dans un document financier datant de juin, Meta est décrit comme l'unique actionnaire de Lofelt. Avant l'opération, Lofelt avait levé environ 10 millions d'euros et avait une équipe de 25 employés. Mark Zuckerberg, fondateur et CEO de Meta, a décrit la réalité virtuelle et, plus largement, le métavers comme l'avenir de la société. Avec Lofelt, le géant américain se rapproche un peu plus de son objectif.

Un pas de plus vers le métavers

Les technologies haptiques développées par l'entreprise permettent de reproduire l'expérience du toucher dans un environnement virtuel, par le biais de vibrations délivrées dans un dispositif matériel, comme un smartphone ou une manette de console de jeu vidéo. Le produit phare de la société était le Lofelt Studio, une suite d'outils qui permettait aux développeurs de concevoir facilement les effets haptiques qu'ils souhaitaient voir apparaître dans les applications mobiles et les jeux PlayStation 5. En juin 2022, Lofelt a mis à jour son site web pour annoncer qu'elle mettrait fin au développement de ses produits, y compris Lofelt Studio.

Grâce aux technologies de Lofelt, Meta va pouvoir développer de nouveaux produits pour aller encore plus loin dans le côté immersif de ses applications. En novembre 2021, le géant américain présentait déjà son projet de gant haptique. Les chercheurs du Reality Labs tentent depuis plusieurs années d'inventer l'avenir de l'interaction dans la réalité augmentée et virtuelle. Avec ce gant, Meta promet que « les utilisateurs pourront ressentir la texture, la pression et les vibrations des objets qui les entourent. En associant le gant haptique au casque de réalité virtuelle, l'expérience immersive pourrait être décuplée ».