Quelques jours seulement après son lancement sur TikTok, le Parlement britannique, composé de la chambre des lords et de la Chambre des communes, a officiellement fermé son compte pilote. Plusieurs députés, principalement conservateurs, ont manifesté leur crainte quant à l'usage des données du compte par le réseau social détenu par ByteDance, une société chinoise.

Plusieurs députés demandent la fermeture du compte TikTok du parlement britannique

Initialement créé dans le but de toucher un public jeune, le compte du parlement britannique n'aura pas eu le temps de faire son nid sur TikTok. Un porte-parole de l'institution a annoncé la fin de la présence du parlement sur le réseau social, « Sur la base des retours des membres du parlement », a-t-il déclaré.

Dans une lettre révélée par Politico et adressée aux présidents de la chambre des lords et de la Chambre des communes, plusieurs députés étant déjà dans le viseur du gouvernement chinois pour avoir qualifié de « génocide », le traitement infligé par Pékin aux Ouïghours ont fait part de leur objection contre l'ouverture du compte TikTok du parlement.

Ces députés majoritairement conservateurs considèrent que « la perspective que le régime de Xi Jinping ait accès aux données personnelles des téléphones de nos enfants est une cause de préoccupation majeure ». À l'image d'accusations récurrentes du parti républicain aux États-Unis.

TikTok assure que les données personnelles de ses utilisateurs ne seront pas fournies à Pékin

Ces membres du parlement britannique craignent que les lois chinoises sur la sécurité des données personnelles n'obligent ByteDance, et donc TikTok, à fournir au gouvernement chinois les données personnelles de ses utilisateurs. Selon The Guardian, ils ont donc demandé à suspendre le compte TikTok jusqu'à ce que « des garanties crédibles puissent être données qu'aucune donnée, quelle qu'elle soit, ne peut être transférée en Chine ».

Le réseau social a réagi de son côté à la fermeture du compte du parlement britannique. Elle se défend de toute proximité avec le gouvernement chinois comme souvent dans des situations similaires. Un porte-parole de TikTok a exprimé sa déception que l'institution britannique se prive de la possibilité d'être connecté « avec les millions d'utilisateurs qui utilisent TikTok au Royaume-Uni ».

Le mois dernier, Theo Bertham, un des responsables du réseau social en Europe, avait assuré que jamais TikTok ne fournirait les données de ses utilisateurs au gouvernement chinois et qu'ils refuseraient immédiatement si une demande du genre était formulée par Pékin.