Après plus de quatorze années chez Facebook, aujourd'hui Meta, un document de la Securities and Exchanges Commission (SEC) a officialisé ce 1er août le retrait de Sheryl Sandberg de son poste de cheffe des opérations. Figure emblématique du réseau social, engagée pour la cause féministe, elle vient de céder sa place à Javier Olivan, ancien directeur de la croissance et vice-président des produits et de l’infrastructure chez Meta.

Sheryl Sandberg rejoindra le conseil d'administration de Meta

Ce départ signe la fin d’une époque pour Meta. Depuis son arrivée au sein de Facebook en 2008, Sheryl Sandberg déclarait ouvertement partager les convictions et la vision futuriste de Mark Zuckerberg. Un parcours professionnel jalonné de défis à relever pour garder le cap de l'entreprise et d’un engagement pour la place des femmes dans le monde du travail, et plus spécifiquement dans la Silicon Valley.

Elle avait annoncé son départ de Meta le 1er juin sans évoquer de raison particulière. Maintenant qu’elle a cédé sa place de COO à Javier Olivan, elle va encore rester employée de l’entreprise jusqu’au 30 septembre, date de son départ définitif. Elle rejoindra cependant le conseil d’administration de Meta, et de fait, recevra une rémunération en tant qu’administratrice non-salariée.

D’après Mark Zuckerberg, le successeur de Sheryl Sandberg aura des responsabilités relativement différentes. Javier Olivan disposera « d’un rôle plus traditionnel de chef des opérations et il se concentrera en interne et au niveau opérationnel à rendre l’entreprise plus efficace et rigoureuse ».

Quelques ombres entachent un CV impressionnant

Le parcours de la femme d'affaires n’est pas irréprochable malgré son succès. Elle est devenue un visage public de la plateforme lors du scandale de Cambridge Analytica. Plus récemment, le Wall Street Journal a révélé que Sheryl Sandberg a utilisé les ressources de Meta pour tenter de faire supprimer des articles négatifs sur le PDG d’Activision, Bobby Kotick. Elle fait aussi l'objet d’une enquête interne par les avocats de Meta pour avoir fait travailler des employés de l’entreprise dans sa fondation et à la promotion de son livre.

Ces changements dans la direction de Meta arrivent au moment où le géant américain fait face à une situation économique peu reluisante. Au second trimestre 2022, la firme a connu la première baisse historique de son chiffre d’affaires. Sheryl Sandberg s’était d’ailleurs exprimée à ce sujet pour rappeler que l’entreprise « traverse une période de transition, et ce dans un contexte d’incertitude économique mondiale ».