Après avoir lancé une nouvelle version d’Instagram vivement décriée, Meta prévoit de mettre en pause la transformation du réseau social en une copie de TikTok. Du moins le temps que la tempête se calme, précise Adam Mosseri, le patron d’Instagram, dans une interview accordée à Plateformer le 28 juillet.

« Nous avons besoin de prendre du recul »

L’application a prévu d’arrêter ses tests d’un affichage de photos et de vidéos en plein écran, comme le fait TikTok. Le nombre de contenus originaux, c’est-à-dire de publications provenant de comptes auxquels les utilisateurs ne sont pas abonnés, va lui aussi diminuer momentanément.

« Je suis heureux que nous ayons pris un risque – si nous n’échouons pas de temps en temps, c’est que nous ne voyons pas assez grand ou que nous ne sommes pas assez audacieux », indique Adam Mosseri à Plateformer. « Mais nous avons définitivement besoin de prendre du recul », ajoute-t-il.

Alors que les publications des personnes suivies sont de plus en plus noyées par les recommandations algorithmiques, les utilisateurs d’Instagram se sont insurgés. Certaines stars du réseau, comme Kylie Jenner et Kim Kardashian, qui comptent respectivement 360 et 326 millions d’abonnés sont montées au créneau afin de défendre leurs intérêts.

Capture d'écran d'un post Instagram

La publication de Tati Bruening incitant Instagram a redevenir comme avant. Capture d'écran : Instagram.

Une pétition intitulée « MAKE INSTAGRAM INSTAGRAM AGAIN », à l'initiative de Tati Bruening, connue sous le pseudo « illumitati », regroupe déjà plus de 230 000 signatures. La photographe demande à Instagram « d’arrêter d’essayer d’être TikTok, je veux juste voir les photos mignonnes de mes amis. Cordialement, signé : tout le monde ».

Instagram veut être TikTok

Pourtant, ressembler à TikTok, c’est le but qu’essaye d’atteindre Instagram. Et pour cela, quoi de mieux que de reprendre ce qui marche sur l’application la plus téléchargée au monde. Ainsi, Meta, sa maison mère, a commencé à développer une stratégie autour du contenu original posté sur sa plateforme. Cette approche s’est notamment axée autour des Reels, le format de vidéos courtes très proche de celui proposé par TikTok.

Dans un avenir proche, Instagram, mais également Facebook, devrait proposer davantage de contenus originaux dans le fil d’actualité de ses utilisateurs. Mark Zuckerberg, le président-directeur général de Meta a indiqué que, pour le moment, la part de contenu original s’élève à 15 % sur les deux réseaux sociaux. Cependant, cette dernière pourrait monter à 30 % d’ici la fin de 2023.

« Quand vous découvrez quelque chose qui vous intéresse et que vous ne connaissiez pas ou que vous ne suiviez pas avant, vous devriez être ravis. Je ne pense pas que ce soit le cas actuellement », souligne Adam Mosseri.

Si les utilisateurs d’Instagram rejettent en bloc le tournant que prend le réseau social, c’est sûrement parce que celui-ci s’éloigne de l’utilisation qu’ils en avaient depuis des années. En attendant que l’orage passe, Instagram va montrer patte blanche pour essayer de reconquérir la confiance de ses usagers.