En 2021, Apple a augmenté son utilisation de matériaux recyclés de 50% par rapport à l’année précédente. Dans son rapport 2022 (pdf) sur ses progrès en matière d’environnement, la marque à la pomme assure que 18% des matériaux présents dans ses appareils sont issus du recyclage ou proviennent de ressources renouvelables. Une valeur qui était de 12% durant l’année 2020.

Le recyclage des iPhone plus efficace que l'extraction minière

À l’approche du Jour de la Terre ce vendredi 22 avril, le géant américain profite de l’occasion pour faire part de ses avancées en matière d’environnement. En novembre dernier, l'entreprise avait déjà fait connaître son ambition de permettre aux utilisateurs de réparer eux-mêmes leur iPhone. La réparabilité des objets technologiques est en effet un vrai enjeu écologique. Cependant, Apple tarde à concrétiser sa mise en application et se contente d’évoquer un lancement courant 2022.

Apple fait la liste de ses accomplissements en matière d’écologie. Huit nouveaux produits sortis en 2021 utilisent 20% de matériaux recyclés. Cela inclut les iPhone 13 et 13 pro, qui font pour la première fois l’usage certifié d’or recyclé dans la carte mère et pour la caméra. Afin de réduire les opérations d’extractions minières, la marque explique aussi avoir recyclé autant d’or et de cuivre dans 1 tonne d’iPhone qu’elle en aurait normalement extraits dans 2 000 tonnes de roches. Il s’agit d’estimations fournies par l’Institut d’études géologiques des États-Unis.

En 2017 ils avaient annoncé vouloir utiliser exclusivement des matériaux recyclés et renouvelables. En 2021, 45% des terres rares, 30% de l’étain et 59% de l’aluminium utilisés dans la conception des appareils sont issus du recyclage. Les soudures de la carte mère des iPhone, iPad et Mac sont faites avec 100% d’étain recyclé. Les batteries utilisent quant à elles 13% de cobalt recyclé.

Apple se dote d'une armée de robots recycleurs

Apple utilise des robots spécialement conçus pour remplir leurs objectifs en matière de recyclage. Le dernier en date est une machine du nom de Taz, équipé d’un broyeur sur mesure. Celui-ci est capable de séparer les aimants des composants audios pour récupérer plus d’éléments magnétiques issus de terres rares.

Il existe aussi le robot Daisy, capable de démanteler les batteries des iPhone et de les préparer pour la revente. Daisy peut maintenant réaliser cette tâche sur 23 modèles d’iPhone différents. Apple dit vouloir distribuer gratuitement les schémas de conception de ce robot à d’autres entreprises. Enfin, Dave est un automate capable de démanteler le Taptic Engine (dispositif tactile présent depuis l’iPhone 7) pour récupérer des terres rares magnétiques, du tungstène et de l’acier.

Apple lutte aussi contre l’utilisation du plastique. Depuis 2015 la société de Tim Cook a réduit le plastique de 75% dans tous ses produits. Il n’en reste presque plus dans les emballages, où il est présent à hauteur de 4% en 2021. Le rapport souligne aussi que les opérations d’Apple sont neutres en carbone depuis 2020 et que leurs infrastructures (bureaux, magasins, centre de données) fonctionnent à 100% aux énergies renouvelables. Leur objectif à long terme est d’atteindre la neutralité carbone sur l’ensemble de la chaîne logistique d’ici 2030.