La société SES a récemment présenté une nouvelle batterie électrique annoncée comme « révolutionnaire ». Cette batterie lithium-métal promet de doubler la densité énergétique des batteries lithium-ion commercialisées actuellement. En supprimant le graphite de l'anode, SES a gagné du poids et de l'espace sur ses batteries.

Une nouvelle génération de batterie lithium-métal ?

Les batteries à l'état solide ont toujours été présentées comme le Saint Graal des véhicules électriques. Elles promettent d'augmenter l'autonomie et de réduire les temps de charge des véhicules électriques. Un moyen de convaincre encore plus de consommateurs de passer à l'électrique. La société SES développe justement des batteries à l'état solide.

La semaine dernière, l'entreprise a présenté un prototype d'une batterie lithium-métal. Pour faire simple, SES a éliminé le graphite de l'anode, qui est la partie de la batterie qui accepte les ions lithium pendant la charge. À la place, la nouvelle batterie a une anode en lithium métallique pur. Cela permet de gagner de l'espace.

Pour y parvenir, SES a dû trouver un moyen de gérer le lithium pur, un métal très réactif. Lorsqu'il est utilisé comme anode, le lithium pur entraîne souvent la mort prématurée des batteries. Pour rendre les anodes en lithium-métal sûres et durables, la société a trouvé un moyen de canaliser la formation de dendrites. Si elles deviennent trop grandes, les dendrites peuvent combler l'espace entre l'anode et la cathode et mettre le feu à l'électrolyte. C'était le risque craint par la plupart des constructeurs.

Plusieurs constructeurs automobiles sont déjà sur le coup

SES travaille pour le moment avec General Motors, Hyundai, Geely et Foxconn. L'entreprise construit une usine à Shanghai qui devrait être terminée en 2023. Selon Qichao Hu, le CEO de l'entreprise : « en fait, il s'agit principalement de sel. Ce nouveau liquide est très stable sur le lithium métal, très sûr, ininflammable, non volatile, non organique ».

Un organisme de test certifié a même planté un clou dans une batterie sans provoquer d'incendie, ce que vous ne pouvez pas faire avec les batteries lithium-ion développées aujourd'hui. L'entreprise surveille ses batteries à l'aide de modèles d'intelligence artificielle formés à partir de données collectées dans les batteries, à la recherche de défauts ou de variations qui pourraient éventuellement entraîner des problèmes.

Les batteries électriques sont au cœur de la réflexion des constructeurs automobiles. Ce sont elles qui vont leur permettre de se différencier en offrant une plus grande autonomie à leurs véhicules électriques. L'année dernière, PSA annonçait par exemple la création d'une gigafactory en France pour produire des batteries électriques. Les véhicules électriques commencent à se démocratiser (en 2020, la Norvège a vendu plus de véhicules électriques que de véhicules thermiques), mais il y a encore des lacunes, notamment au niveau des batteries.