Le 29 juillet, c’était au tour d’Amazon de dévoiler son bilan trimestriel. Le géant de l’e-commerce a dégagé 7,8 milliards de dollars de bénéfice net entre avril et juin, soit 48% de plus que la même période l’année dernière. L’entreprise doit principalement ces bons résultats à l’e-commerce et au cloud.

Les marchés attendaient 115 milliards de dollars de chiffre d’affaires

Malgré tout, la firme de Jeff Bezos a perdu 7% en Bourse à la clôture de Wall Street jeudi. En cause, un chiffre d’affaires de 113 milliards de dollars qui reste inférieur aux prévisions des analystes. Ces derniers en attendaient 2 milliards de plus.

Bien que les résultats de la société soient au-dessous de ceux attendus par les marchés, elle affiche toujours une belle vitalité. Pour le moment, de nombreuses personnes continuent de faire leurs achats en ligne plutôt qu’en magasin, et notamment sur Amazon. Selon eMarketer, les ventes mondiales de la plateforme augmenteront de plus de 26% cette année pour atteindre 626,2 milliards de dollars. Cela représentera alors plus de 12% du marché international de l’e-commerce.

Par ailleurs, les revenus publicitaires d’Amazon constituent toujours un pilier central dans ses chiffres. Ce trimestre, elle a augmenté de 87% pour atteindre 7,9 milliards de dollars. D’autre part, les frais facturés aux vendeurs de sa plateforme lui ont permis de générer 25 milliards de dollars.

Amazon est toujours le leader du cloud

L’utilisation des services cloud continue de croître, et Amazon Web Services (AWS) gagne en puissance. Ce trimestre, les revenus issus de ce segment ont augmenté de 37% par rapport à la même période en 2020. Ils atteignent désormais 14,8 milliards de dollars.

“AWS a aidé tant d'entreprises et de gouvernements à maintenir la continuité de leurs activités, et nous avons vu la croissance d'AWS s'accélérer à mesure que davantage d'entreprises présentent des plans pour transformer leurs activités et passer au cloud”, a expliqué Andy Jassy, le nouveau PDG de la firme, dans un communiqué.

Amazon Prime séduit toujours autant

Les chiffres d’Amazon ont pu profiter du “Prime Day”. Cette offre promotionnelle annuelle, qui dure deux jours, permet aux abonnés de sa formule Prime de profiter de bonnes affaires. “Dans vingt pays, ils ont dépensé plus et économisé plus lors de ce “Prime Day” que pendant tout autre auparavant, achetant 250 millions de produits”, a affirmé le groupe dans un communiqué.

Ce trimestre, l’abonnement Prime a rapporté 7,9 milliards de dollars. Désormais, 200 millions de personnes en sont membres, séduites par les différents services proposés, comme la livraison en 24h ou la plateforme de vidéo à la demande. De ce côté, Amazon redouble d’efforts pour attirer encore plus d’utilisateurs. Dernièrement, la firme s’est offert le mythique studio MGM pour 8,45 milliards de dollars. L’objectif est d’étoffer le catalogue de Prime Video, et de s’imposer davantage face à ses concurrents Netflix et Disney+.

Pour le troisième trimestre 2021, Amazon offre des perspectives peu encourageantes. Selon la société, des ventes inférieures aux attentes des analystes sont à prévoir, à mesure que les consommateurs retourneront dans les magasins.