C’est fait. Ce dimanche 11 juillet 2021, le milliardaire septuagénaire Richard Branson a effectué son premier vol réussi vers l'espace (ou presque) à bord d'un engin développé et conçu par sa propre entreprise, Virgin Galactic. Un événement historique puisqu'il marque un nouveau tournant pour le secteur du tourisme spatial.

Un vol sans encombre pour effacer de mauvais souvenirs

C'est au Nouveau-Mexique, à 8h40 heure locale, que Richard Branson a décollé à bord de la navette VSS Unity, direction la frontière de l'espace. Après un vol d'une heure environ, l'excentrique milliardaire a pu finalement admirer les courbures de la Terre alors qu'il se trouvait lui-même en apesanteur. Une expérience de quelques minutes seulement, à 90 kilomètres au-dessus du sol, qui marque le quatrième vol réussi pour la VSS Unity, mais aussi et surtout le grand coup d'envoi pour le tourisme spatial made in Virgin Galactic.

Cette réussite est le fruit de longues années de travail, ainsi que d'échecs parfois tragiques. Souvenez-vous : en 2014, l'accident d'un vaisseau Virgin Galactic avait entraîné la mort de l'un des deux pilotes se trouvant à bord. Un drame qui a retardé considérablement le développement de ce programme spatial, sans pour autant y mettre une fin définitive.

Richard Branson coiffe Jeff Bezos au poteau 

Bon joueur, Elon Musk s’est déplacé jusqu'au Nouveau-Mexique pour assister à l’événement. Blue Origin, l’entreprise de Jeff Bezos qui se prépare à envoyer son propre patron dans l’espace le 20 juillet, a été moins bonne perdante. 

La firme appartenant à l’homme le plus riche du monde a estimé que Richard Branson n’avait pas atteint l’espace. Pour cause, sa limite reconnue, qui est baptisée "la ligne de Karman", a été estimée par les scientifiques à 100 kilomètres au-dessus du sol. Le VSS Unity n’a fait qu’approcher les 90 kilomètres. C'est néanmoins suffisant pour être reconnu comme un vol spatial aux États-Unis, où la limite de l’espace est fixée à 80 kilomètres.

Les vols touristiques Virgin Galactic devraient officiellement débuter dès 2022

À l’issue de son vol, Richard Branson a annoncé une loterie pour désigner deux des passagers du prochain décollage d VSS Unity, prévu pour le début de l'année 2022. Les participants pourront faire des dons à l’ONG Space for Humanité pour multiplier leurs chances de gagner au tirage au sort. 

Ensuite, les vols touristiques devraient débuter. 600 personnes ont déjà déboursé 250 000 dollars pour se payer un ticket, et des centaines d'autres seraient sur liste d’attente. En 2019, la banque UBS a estimé que ce marché pourrait représenter 3 milliards de dollars annuels en 2030. Perspective intéressante pour Branson, Bezos et Musk, mais qui suscite des inquiétudes sur l’impact écologique d’un nouveau tourisme pour le moment réservé aux ultra-riches.