Le 8 juin 2021, Alibaba a lancé plusieurs nouveaux services cloud, dont un de live shopping. Grâce à cette nouvelle application, les e-commerçants hébergés chez Alibaba pourront vendre leurs produits lors de streams. La pratique du live shopping est très répandue en Chine et gagne en importance dans les pays voisins. Concrètement, un influenceur présente des produits qui peuvent être directement achetés lors d’une diffusion en direct. En somme, une forme de télé-achat sur internet.

Le groupe fondé par Jack Ma a également annoncé l’inauguration de centres de données aux Philippines et en Indonésie. En établissant ces deux nouveaux data centers, Alibaba amorce de futures expansions.

Dans la même catégorie

Le cloud computing est un service clé pour Alibaba. Il a permis d'accélérer sa conquête des marchés internationaux. D’après CNBC, en se diversifiant avec des services populaires en Asie comme le live shopping, Alibaba espère se distinguer et concurrencer les leaders du marché du cloud comme Amazon et Microsoft. En effet, si Alibaba devance AWS sur la région Asie-Pacifique, avec 19,2 % des parts de marché contre 10,5 %, au niveau mondial le géant chinois reste derrière l’américain.

Au-delà de la rivalité avec les géants américains de la tech, cette diversification des activités intervient dans un contexte national étant peu favorable à Alibaba. En avril, le groupe a écopé d’une amende équivalente à 2,3 milliards d’euros. Fin 2020, le gouvernement chinois a demandé la restructuration de la branche financière d’Alibaba, Ant Group. Par ailleurs, avec Huawei et Tencent la concurrence nationale est rude. C’est dans ce contexte que la directrice financière d’Alibaba a déclaré que l’entreprise investira dans « de nouvelles activités et domaines stratégiques clés » sur l’année fiscale en cours.