Lundi 7 juin 2021, à peine deux heures avant le début de la WWDC d’Apple, Facebook a indiqué qu’il révélera aux créateurs quelle part de leurs revenus a été prélevée par l’App Store et le Play Store. En plus de cela, Mark Zuckerberg a annoncé que son réseau social ne prendra pas de commission sur les événements en ligne payants jusqu’en 2023. Lorsque ce sera le cas, la part sera plus basse que celle de ses concurrents.

La commission des 30% d’Apple et Google, sujet de discorde entre les entreprises

Ce n’est pas la première fois que les commissions prélevées par Apple et Google sur les achats réalisés au sein de l’App Store et du Play Store posent problème. Cela concerne surtout l’entreprise de Tim Cook, pour qui cela a mené à un procès contre Epic Games, le développeur de Fortnite. Depuis l’été 2020, ce dernier mène un combat acharné contre la taxe in-app de 30% exigée par la firme de Cupertino.

Certains géants du web ont marqué leur soutien quant à cette décision, comme Snapchat. Evan Spiegel, le PDG de l'application, a déclaré être heureux de payer la taxe de 30% de la firme de Tim Cook. “En réalité, sans Apple nous n’existerions pas”, a-t-il ajouté.

Or, ce n’est pas le cas de tous. Spotify, mais aussi Facebook, s’y étaient opposés. De son côté, Mark Zuckerberg a tenu à contre-attaquer : “Pour aider davantage de créateurs à gagner leur vie sur nos plateformes, nous allons garder les événements en ligne payants, les abonnements de fans, les badges et nos prochains produits d’information indépendants gratuits pour les créateurs jusqu’en 2023. Et lorsque nous introduirons un partage des revenus, ce sera moins que les 30% qu’Apple et d’autres prennent”, a-t-il écrit sur son profil Facebook.

Une interface qui montrera les commissions prélevées par les concurrents de Facebook

Outre son message, le PDG du réseau social a dévoilé une nouvelle fonctionnalité qui permettra aux créateurs de connaître les montants prélevés sur les revenus générés grâce à leurs contenus. “Nous lançons également une nouvelle interface de paiement afin que les créateurs puissent voir l’impact des frais et taxes des différentes entreprises sur les revenus”. Cet outil mettra en évidence les sommes reversées par Facebook aux créateurs, ainsi que les commissions prélevées par Apple et Google.

démonstration de l'interface Facebook qui permettra aux créateurs de connaître les montants prélevés sur les revenus générés grâce à leurs contenus

Facebook ne prélèvera pas de commissions sur les événements en ligne, les abonnements de fans et les badges jusqu’en 2023. Image : Facebook

Cette annonce fait suite à une longue querelle entre Facebook et Apple, en conflit à cause de l’App Tracking Transparency. Cette fonctionnalité permet à un détenteur d’iPhone de choisir s’il veut partager ses données de navigation avec une application ou non, pour qu’elles soient utilisées à des fins publicitaires. Mark Zuckerberg avait exprimé ses inquiétudes quant à cette nouvelle règle, déclarant que cela aurait des conséquences importantes sur les revenus de certaines plateformes, dont la sienne.