Le 19 avril 2021, la Banque d'Angleterre a communiqué sur sa volonté de se lancer dans la course aux monnaies numériques de banques centrales (MNBC). Un groupe de travail composé de membres du Trésor et de la Banque d'Angleterre, sera en charge de ce projet. Le Royaume-Uni est le dernier grand pays à se saisir de ce sujet, aux côtés de la Chine, des États-Unis, du Japon de l'Ukraine ou encore de la Suède.

La Banque d'Angleterre se lance officiellement dans la course aux MNBC

Le ministre des Finances Rishi Sunak, a déclaré au cours d'une conférence dédiée à l'industrie des fintech, que : "dans le contexte du boom du Bitcoin, le Royaume-Uni envisage d'émettre sa propre monnaie numérique. Nous lançons un nouveau groupe de travail entre le Trésor et la Banque d'Angleterre pour coordonner les travaux exploratoires sur une éventuelle monnaie numérique de banque centrale". La Banque d'Angleterre avait déjà fait connaître sa volonté de se lancer dans un tel projet en novembre 2020.

Pour la Banque d'Angleterre, cette future monnaie numérique de banque centrale est destinée à exister aux côtés des espèces. Il n'est pas question de remplacer le cash. C'est également la vision de la Suède sur le sujet. Le groupe de travail sera chargé d'étudier les objectifs, les cas d'utilisation, les opportunités et les risques liés à une telle initiative. Le Royaume-Uni n'est pas le seul pays à vouloir émettre sa propre monnaie numérique. La Réserve Fédérale de Boston s'apprête à dévoiler sa MNBC alors qu'en Chine le yuan numérique est déjà testé à Shanghai et dans de nombreuses autres villes et provinces.

Les monnaies numériques seront-elles la nouvelle norme mondiale ?

À travers le monde, 86% des banques centrales ont récemment déclaré travailler sur un projet de monnaie numérique de banque centrale. La tendance générale montre que l'utilisation de l'argent liquide est en baisse. Même l'Église d'Angleterre accepte les paiements par Apple Pay et Google Pay. Parmi les grandes initiatives lancées au Royaume-Uni, nous retrouvons notamment la création d'un forum autour des MNBC.

L'idée est d'impliquer toutes les parties prenantes et de recueillir des informations sur tous les aspects technologiques des monnaies numériques émises par les banques centrales, à partir d'un échantillon représentatif d'expertises. Ce forum devra permettre à la Banque d'Angleterre de mieux cerner les défis technologiques que représentent la conception, la mise en œuvre et l'exploitation d'une MNBC.

Au sein même de la Banque d'Angleterre, une division MNBC sera créée. Ce nouveau département aura la charge de diriger l'exploitation et le développement de cette nouvelle forme de monnaie. Les membres de cette équipe devront également coordonner les actions du Royaume-Uni avec les autorités britanniques et internationales. C'est Jon Cunliffe, un représentant chargé de la stabilité financière, qui supervisera les travaux de l'unité MNBC.