Selz a précisément la même raison d’être que Shopify : aider les petites entreprises à créer leur boutique en ligne pour vendre leurs produits sur le web. Cette acquisition remonte au 15 janvier mais Amazon n’a pas voulu la rendre publique directement. Un mois plus tard, c’est officiel : Selz vient grossir les rangs d’Amazon.

Avec Selz sous son aile, Amazon veut faire de l’ombre à Shopify

On peut lire sur le site de Selz un mot de Martin Rushe, PDG et fondateur de Selz : « nous avons signé un accord de rachat auprès d’Amazon et nous sommes impatients de travailler avec eux. Au cours des prochaines années, nous prévoyons de continuer à imaginer des outils faciles à utiliser pour les entrepreneurs ».

La pandémie de Covid-19 a poussé des millions de petites entreprises à se tourner vers le web pour continuer d’exister et de vendre. La tendance au e-commerce devrait vraisemblablement s’ancrer dans les nouveaux comportements des consommateurs.

Un porte-parole d’Amazon a confirmé l’acquisition sans divulguer les termes précis du rachat. Impossible de savoir combien Amazon a déboursé pour faire cette acquisition. Chez Selz, c’est la même chose : on ne donne pas d’informations à propos du montant du rachat.

Depuis plusieurs mois, Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, lorgnait sur Shopify quand il a compris que son activité allait monter en flèche avec la pandémie de Covid-19. On peut même considérer que les deux entreprises sont concurrentes d’une certaine façon : Amazon représente les grandes entreprises tandis que Shopify permet aux petits commerçants de vendre leurs produits.

Amazon veut proposer plus d’outils aux petites et moyennes entreprises

Jusqu’en 2015, Amazon exploitait Amazon Webstore, un service similaire à Shopify et à Selz. Cette plateforme permettait aux petites entreprises de créer leur boutique en ligne grâce aux technologies d’Amazon. L’outil a fermé en 2015. Amazon touche de plus en plus de petites et moyennes entreprises.

L’acquisition de Selz intervient justement à un moment charnière pour l’entreprise. Ce sont ces petites et moyennes entreprises qui permettent au géant du web de grossir et d’avoir un bilan financier record. Ce segment représente désormais plus de la moitié des ventes de commerce électronique sur Amazon.

Amazon cherche donc à fournir davantage d’outils aux petites et moyennes entreprises pour leur permettre d’effectuer rapidement leurs opérations en ligne. La société de Jeff Bezos compte bien faire de l’ombre à Shopify et BigCommerce avec cette nouvelle acquisition.

Selz est une entreprise basée à Sydney, en Australie. Une cinquantaine de personnes travaillent pour la société d’après LinkedIn. Le fondateur précise tout de même à ses client que : « rien ne change pour les clients de Selz suite à l’acquisition d’Amazon ».