C’est au tour d’Amazon de dévoiler ses résultats trimestriels pour la période octobre, novembre, décembre 2020. Contrairement à de nombreuses entreprises à travers le monde, la firme de Jeff Bezos prospère davantage grâce aux changements de comportement des consommateurs et des entreprises.

x2

Les résultats très positifs du géant de l’eCommerce ne sont pas si surprenants : lors du second trimestre 2020, elle enregistrait déjà un bilan financier stratosphérique en doublant ses profits par rapport à la même période de l’année précédente… et elle vient de réaliser le même exploit pour le quatrième trimestre.

Elle a ainsi enregistré 7,2 milliards de dollars de bénéfices net pour la fin de l’année, contre 3,3 milliards de dollars en 2019. La division cloud computing d’Amazon, Amazon Web Services (AWS), qui est le leader mondial dans ce domaine en pleine expansion, a augmenté ses revenus de 28%. Elle a généré 12,7 milliards de dollars contre 9,95 milliards l’année précédente. AWS compte pour 10% des ventes totales d’Amazon.

La firme a également révélé ses revenus sur l’intégralité de l’année 2020 et ici encore, elle obtient des résultats astronomiques en doublant, une fois de plus, ses profits par rapport à 2019. Ses bénéfices net ont atteint les 21,3 milliards de dollars dans une année exceptionnelle marquée par l’émergence d’une pandémie. En 2019, l’entreprise avait généré 11,6 milliards de bénéfices net.

Un premier adieu de Jeff Bezos

L’annonce des résultats trimestriels a également été l’occasion pour Amazon de glisser un mot bref sur le départ de son PDG et fondateur, Jeff Bezos. Ce dernier va en effet laisser sa place à Andy Jassy, actuel dirigeant d’AWS, lors du troisième trimestre 2021. Une déclaration de Bezos figure ainsi dans le bilan financier de l’entreprise :

« Amazon est ce qu’elle est grâce à l’invention. Nous faisons des choses folles ensemble et les rendons ensuite normales. Nous avons été les pionniers des évaluations de clients, de 1-Click, des recommandations personnalisées, de la livraison incroyablement rapide de Prime, des achats Just Walk Out, de la promesse climatique, de Kindle, d’Alexa, du marché, de l’infrastructure informatique en nuage, du choix de carrière, et bien plus encore. Si vous le faites bien, quelques années après une invention surprenante, la nouveauté est devenue normale. Les gens bâillent. Ce bâillement est le plus grand compliment qu’un inventeur puisse recevoir. Lorsque vous regardez nos résultats financiers, vous voyez en fait les résultats cumulés à long terme de l’invention. En ce moment, je vois Amazon à son niveau le plus inventif, ce qui en fait un moment optimal pour cette transition ».

Par ailleurs, il semblerait qu’Amazon ne prévoit aucune baisse de régime. Pour le premier trimestre 2021, elle s’attend à une hausse allant de 33% à 40% des ventes net par rapport à cette même période en 2020.