Le 2 février 2021, Jeff Bezos a annoncé aux employés d’Amazon qu’il se retira du poste de PDG, laissant sa place à Andy Jassy. Fondateur et dirigeant de l’entreprise depuis toujours, cette annonce acte la fin du règne d’un des plus emblématique leader de l’ère du ecommerce, et du numérique. "Être le PDG d'Amazon est une lourde responsabilité, et c'est un travail exigeant. Quand on a une telle responsabilité, il est difficile de se consacrer à autre chose," explique Jeff Bezos.

À sa création Amazon n'était qu'une simple plateforme d'achat de livres. 27 ans plus tard, l'entreprise est un des plus gros empire mondial, si ce n'est le plus gros. Jeff Bezos laissera derrière lui près d'un million et demi de salariés, dans une période où Amazon bat ses propres records. Après Walmart et McDonald's, peu de sociétés peuvent se vanter de compter autant de collaborateurs.

"Ce périple a commencé il y a environ 27 ans. Amazon n'était qu'une idée, et elle n'avait pas de nom. La question qu'on me posait le plus souvent à l'époque était : "Qu'est-ce que l'internet ? Heureusement, je n'ai pas eu à l'expliquer depuis longtemps," poursuit Jeff Bezos. Rapidement, son entreprise s'est hissée au rang de plateforme majeure dans le ecommerce, pour les revendeurs comme pour les consommateurs. Outre ce statut, Amazon a été un moteur d'innovation pour le cloud, les assistants vocaux, l'émergence du cloud, des services comme Amazon Go, les boutons Dash, ou même Amazon Prime ...

Ce retrait ne sera pas pour autant abrupt puisqu'il aura lieu lors de la clôture du troisième trimestre 2021, au mois de septembre. De quoi donner le temps à Amazon et Jeff Bezos d'amorcer une transition et une communication maitrisée, jusqu'à la prise de fonction d'Andy Jassy. Ce dernier occupe actuellement le poste hautement stratégique de PDG d'Amazon Web Services. De son côté le fondateur de l'entreprise occupera le poste de président, ce qui impliquera moins de responsabilité, mais pas moins d'implications.