Alors que l’on vient d’apprendre que les discussions entre Apple et Hyundai sont, pour le moment, au point mort, un autre prétendant à une possible collaboration avec la marque à la pomme entre dans la course : Nissan.

Lors d’une conférence de presse portant sur les revenus du constructeur japonais au quatrième trimestre 2020, son PDG Makoto Uchida n’a pas fermé la porte à un partenariat avec Apple. Suite à une question à ce sujet, il a affirmé que Nissan avait besoin de « nouvelles initiatives », et a rappelé son envie de « travailler avec des entreprises bien informées, ayant une bonne expérience, dans le cadre de partenariats et de collaborations ».

Dans les plans d’Apple depuis 2015 sous le nom de code « projet Titan », l’Apple Car ne devrait pas arriver avant 2024-2027. Pour son élaboration et surtout son assemblage, la firme de Cupertino est dans la quasi obligation d’établir un partenariat avec un constructeur automobile d’expérience. En effet, les voitures sont des produits qui doivent être très sécurisés et aucun paramètre ne peut être omis au risque de mettre des vies en danger. Les déclarations du PDG de Nissan tombent sous le sens : la semaine dernière, un article de Nikkei affirmait qu’Apple était en discussion avec pas moins de six constructeurs nippons en plus de Hyundai.

L’Apple Car est revenue sur le devant de la scène au mois de janvier, lorsqu’un porte-parole de la firme coréenne a déclaré qu’elle était en pourparlers avec la marque à la pomme, avant de se rétracter. Véritable poids lourd de l’industrie, Hyundai avait toutefois des réticences à l’idée de devenir un fournisseur d’un autre mastodonte, et il semblerait que les deux entreprises aient mis un terme à leurs discussions.

Par ailleurs, le célèbre analyste Ming-Chi Kuo, grand spécialiste d’Apple, a révélé que la firme pourrait également faire appel à PSA ou à General Motors pour la construction de sa voiture électrique et (possiblement) autonome. Si rien n’est encore officiel, et l’on devra probablement attendre longtemps pour en savoir plus tant Apple aime rester secrète sur ses projets, cette future collaboration est une preuve des changements que connaît actuellement l’industrie automobile. Il y a peu encore, les grands constructeurs n’étaient pas très enthousiastes à l’idée de s’associer à des firmes venues de la Silicon Valley… Une tendance qui est visiblement en train de changer : Ford vient en effet de signer un partenariat avec Google pour équiper des millions de ses véhicules avec Android.