Les véhicules autonomes de Baidu vont désormais pouvoir rouler aux côtés de ceux de Cruise, Waymo, Nuro, Zoox et AutoX en Californie. L’entreprise chinoise vient d’obtenir l’autorisation de faire rouler ses véhicules autonomes sans conducteur de l’État américain.

Baidu devient la sixième entreprise à obtenir cette autorisation

En réalité, la division qui travaille sur le développement des véhicules autonomes chez Baidu est présente depuis 2016 en Californie. Les véhicules autonomes chinois peuvent d’ailleurs circuler depuis cette même date, mais avec un conducteur humain à leur bord. Aujourd’hui ce petit détail évolue et marque un tournant pour Baidu. L’entreprise chinoise vient d’être autorisée par le Department of Motor Vehicles, un organe de régulation californien, à faire circuler ses véhicules autonomes sans conducteur.

Baidu va donc pouvoir faire rouler ses deux types de véhicules autonomes : le Lincoln MKZ et le Chrysler Pacifica, tous les deux équipés des technologies nécessaires pour rouler sans aucun humain à bord. Les véhicules autonomes de Baidu circuleront d’ici quelques jours au sein de Sunnyvale dans le comté de Santa Clara. Cette nouvelle étape fait de Baidu la sixième entreprise à obtenir un permis pour réaliser des essais routiers sans conducteur dans l’État américain.

Le géant chinois a dû faire ses preuves

Pour y parvenir, la société chinoise a dû prouver au Department of Motor Vehicles que sa technologie est capable d’atteindre un niveau 4 ou 5 d’autonomie. Baidu a également dû rédiger des instructions détaillées sur la manière dont les forces de l’ordre et les premiers secours doivent réagir avec les véhicules en cas d’accident ou d’urgence. D’après The Verge, les voitures autonomes de Baidu pourront rouler tout au long de la journée et de la nuit, sur des routes qui ne dépassent pas les 70 km/h et sauf en cas de brouillard ou de forte pluie.

Pour Baidu, c’est une première aux États-Unis, mais pas une première dans le monde. En effet, le géant chinois teste déjà ses véhicules autonomes dans les rues de Pékin depuis quelques semaines. L’entreprise a récemment obtenu l’autorisation de déployer cinq véhicules autonomes sans conducteur sur la voie publique de la capitale chinoise. Baidu expliquait à cette occasion que : « cette nouvelle phase de test va lui permettre de réduire progressivement l’intervention humaine sur les véhicules d’essai et, à terme, retirer les conducteurs de sécurité automobile de ses essais routiers des véhicules autonomes ».