Byte a vu le jour au début de l’année 2020. À l’origine de ce nouveau réseau social, Dom Hofmann, le co-fondateur de Vine. Byte avait l’ambition de chatouiller TikTok avec une offre très proche du réseau social détenu par ByteDance. Le 17 janvier, la société a annoncé son rachat par Clash, un autre concurrent de TikTok.

Clash veut améliorer la monétisation des contenus

On peut lire sur le blog de Clash que : « nous sommes ravis d’annoncer que Byte va officiellement rejoindre la famille Clash. Nous sommes très heureux de réunir ces deux communautés afin de créer un monde meilleur pour les créateurs. Byte a construit une fantastique suite d’outils pour les créateurs de contenus qui complètent notre vision d’une meilleure monétisation des créateurs. Nous sommes impatients que la fusion ait lieu ».

Les deux applications vont donc fusionner dans les semaines à venir. Byte va disparaître au profit de l’appellation Clash. Cette opération doit permettre à Clash d’être en capacité de concurrencer TikTok. Le réseau social s’est fixé un objectif ultime : permettre aux créateurs de contenus d’être facilement et justement payés. C’est pour cette raison que Brendon McNerney a développé l’application Clash il y a quelques mois.

Avec Dom Hofmann, les deux hommes pensent avoir les armes pour jouer sur le terrain du désormais géant TikTok. Le co-fondateur de Vine et l’homme à l’origine de Byte précise que : « il y a de plus en plus d’applications qui vous permettent de créer et de publier des vidéos depuis votre smartphone. Le marché est devenu extrêmement saturé. Il y a beaucoup de concurrents avec des fonctionnalités similaires ». C’est pour cette raison que Dom Hofmann a préféré vendre Byte, pour être plus fort et travailler main dans la main avec les équipes de Clash.

Des tonnes d’applications tentent de concurrencer TikTok

Cela prouve le défi que les deux entreprises vont devoir relever si elles veulent faire face à TikTok. Il y a un paquet d’applications qui tentent de copier le concept de TikTok. Plusieurs dizaines. Des applications indépendantes, mais aussi de nouvelles offres de la part des géants comme la fonctionnalité Reels d’Instagram ou Spotlight de Snapchat. Pourtant, Clash ne se considère pas comme un concurrent direct de TikTok. Brendon McNerney veut offrir une nouvelle expérience aux créateurs de contenus et leur permettre de gagner leur vie grâce à la monétisation.

Il explique que : « nous voulons changer la façon dont les créateurs monétisent leurs contenus. Ils ont si souvent dû faire des choix éditoriaux contraires à leurs principes pour pouvoir payer leur loyer… Je veux qu’ils puissent être rémunérés correctement, en créant le contenu de leur choix ». Aujourd’hui, Clash possède 500 000 utilisateurs et Byte en comptabilise près de 4,5 millions. Une « petite » communauté, qui peut probablement grandir si ce rachat permet de proposer une offre différenciante.