Acast, une plateforme d’hébergement suédoise, leader dans les podcasts en France, dévoile son tout dernier baromètre dédié aux podcasts natifs. L’occasion de prendre le pouls de cette industrie sur notre territoire. Les chiffres sont excellents. Selon Acast, le marché français du podcast a connu une augmentation de 36% au niveau des écoutes mensuelles de podcasts natifs et le nombre d’utilisateurs uniques a lui aussi augmenté de 40% au cours du dernier trimestre de l’année 2020.

Acast dévoile le baromètre du podcast natif en France

On sent bien que depuis quelques mois, l’industrie du podcast commence sérieusement à se structurer en France. Radio France s’est récemment engagée à renforcer la rémunération des auteurs de podcasts natifs. Un partenariat avec la SACD dont Sibyle Veil, PDG de Radio France, se félicite : « la création sonore a de la valeur et nous souhaitons qu’elle puisse être valorisée ». Cette tendance semble se confirmer avec le dernier baromètre d’Acast.

Image : Acast

La plateforme indépendante suédoise annonce un enregistrement de près de 15 millions d’écoutes certifiées des podcasts natifs présents sur sa plateforme du 1er octobre au 31 décembre 2020. C’est une très belle performance et une augmentation qui correspond précisément à 36% par rapport au trimestre précédent, qui était par ailleurs déjà très bon. Acast comptabilise aujourd’hui 3,8 millions d’auditeurs uniques par mois de podcasts natifs. Une augmentation de 40% par rapport au troisième trimestre de l’année 2020.

Le podcast natif est le média qui sort gagnant de l’année 2020

Selon Yann Thébault, Directeur Général France de Acast : « les podcasts natifs sont de plus en plus plébiscités par le grand public. Cette tendance est très marquée et s’est même affirmée sur le dernier trimestre 2020. Le podcast natif est clairement le nouveau média qui sort gagnant de cette année 2020 qui a été compliquée. Cette accélération de son écoute nous confirme que c’est un format qui va s’inscrire dans la durée ».

Un rapport qui sort quelques jours après la parution d’une étude du cabinet Citi qui fait un autre constat de l’industrie. Les analystes constatent que Spotify ne réalise quasiment pas de bénéfice malgré ses investissements colossaux dans le podcast. La plateforme de streaming a pourtant déboursé plus de 800 millions d’euros pour développer son offre podcast, avec pour ambition de renforcer son offre publicitaire et attirer davantage d’abonnés premium. La plateforme développe notamment les podcasts de Michelle Obama, Joe Rogan, Kim Kardashian ou encore ceux du prince Harry et de sa femme, Meghan Markle. Des investissements lourds.

Acast s’arrête également sur la monétisation des podcasts. La plateforme suédoise note une augmentation du sponsoring. Une bonne nouvelle pour l’industrie quand on voit que la publicité issu du format sponsoring a augmenté de 15% par rapport au précédent trimestre. Les spots audio ont eux diminué mais représentent toujours plus de la moitié des revenus des créateurs de podcasts. Acast travaille justement sur ce sujet avec Patreon pour favoriser les revenus des podcasteurs.