D’après le média Android Police, spécialisé dans tout ce qui touche à Google, l’assistant de la firme de Mountain View peut désormais lire et répondre aux messages sur les applications tierces telles que WhatsApp, Slack ou encore Discord.

Au fur et à mesure, le Google Assistant s’améliore et acquiert de nouvelles capacités. On apprenait récemment qu’il allait enfin fonctionner avec les applications comme Snapchat ou Twitter sur les appareils Android, ou encore qu’il pouvait lire et traduire des sites et du contenu sur des applications dans 42 langues. L’assistant personnel dispose également d’un mode interprète lui permettant de traduire instantanément une conversation.

Si l’on savait que le Google Assistant pouvait lire les SMS reçus via l’application native de messagerie sur Android ainsi que sur Hangouts, cette fonctionnalité vient enfin d’être étendue. En effet, de très nombreux utilisateurs se reposent sur d’autres applications pour communiquer, et Google l’a bien compris. L’assistant était jusqu’alors capable d’envoyer des messages depuis ces différentes plateformes, mais il est maintenant capable de les lire en plus de les envoyer. Cela concerne notamment les applications WhatsApp, Discord, Slack, Telegram ou encore GroupMe.

Pour que cela fonctionne, il suffit de se rendre dans les paramètres et de permettre au Google Assistant de lire les notifications. Ensuite, il faut lui indiquer vocalement de lire les messages, puis une carte contenant ces messages apparaît et l’assistant les dicte tout en signalant qui les a envoyés. Pour répondre, l’utilisateur a le choix entre dicter le texte à l’assistant personnel ou le taper directement. Les cartes se présentent sous forme de carrousel : chacune d’entre elles incorpore une application de communication dans laquelle l’utilisateur a reçu des messages.

Il est important de noter que la firme de Mountain View n’a pas encore communiquer sur cette fonctionnalité, cela signifie qu’il s’agit peut-être d’une phase de test et qu’elle n’est pas encore disponible pour tous les possesseurs d’appareils Android. Néanmoins, Android Police note que de nombreux utilisateurs ont accès à la nouvelle fonction.

Pour le moment, cela marche avec « plusieurs langues dans une capacité limitée », il faudra donc probablement attendre pour qu’elle soit entièrement fonctionnelle en français.