Comme le rapporte le South China Morning Post, Martin Lau Chi-ping, président de Tencent, ne semble pas du tout inquiété par les nouvelles mesures entreprises par le gouvernement chinois qui visent à réguler le monopole des géants du numérique. Alors que son entreprise affiche une hausse trimestrielle de 89% des bénéfices nets, il estime que : « Tencent n’a pas de quoi s’inquiéter de cette tentative ».

Martin Lau Chi-ping veut rassurer

Les résultats trimestriels du géant chinois sont impressionnants. Tencent a déclaré un bénéfice net de 5,8 milliards de dollars, bien plus que ce que prédisaient les analystes. Les revenus de l’entreprise ont également augmenté de 29% pour atteindre 18,9 milliards de dollars. Pourtant il y a quelques jours, Pékin a publié un rapport antitrust qui vise à freiner la situation monopolistique des géants du numérique en Chine, dont Tencent fait évidemment partie.

Selon Martin Lau Chi-ping : « l’entreprise, les technologies et la philosophie de Tencent correspondent très bien à l’esprit de ce nouveau cadre réglementaire. Comme vous pourrez le constater, nos plateformes sont ouvertes par nature car nous travaillons avec beaucoup d’autres partenaires et faisons tout pour éviter de créer un cadre monopolistique ». Quand le président de Tencent prend la parole sur ce sujet, il parle notamment du domaine des jeux vidéo, dans lequel Tencent est très investi, qu’il estime « moins concerné » par le projet du gouvernement.

Inverser la tendance sur les marchés boursiers

Tencent affirme travailler avec les régulateurs pour être en conformité avec cette mesure. Cette annonce en fin de semaine dernière a évidemment déclenché un vent de panique sur les marchés boursiers. Le président de Tencent tente d’apaiser les craintes et de rassurer ses investisseurs. Pour être tout à fait précis, ce mouvement a provoqué une onde de choc et a tout simplement fait disparaître 260 milliards de dollars de valeur marchande chez des géants technologiques dont : Tencent, Alibaba ou encore et Meituan.

Martin Lau Chi-ping ajoute que : « d’après ce qu’a annoncé le gouvernement, une telle réglementation n’est pas nouvelle et n’est pas non plus unique à la Chine. Les entreprises technologiques deviennent de plus en plus grandes et indispensables à l’économie de notre pays. Je pense que cette réglementation reflète la nouvelle réalité. L’idée est d’empêcher les abus et d’assurer une croissance saine à long terme pour les industries ».

Notons au passage l’excellente performance du jeu mobile Honor of Kings développé par Tencent. Pour sa cinquième année d’existence, le jeu a dépassé la barre des 100 millions d’utilisateurs actifs quotidiens et devient par la même occasion le premier jeu de l’histoire à avoir atteint ce chiffre. Point intéressant : la moitié de sa base de joueurs est constituée de femmes. C’est plutôt inhabituel sur le marché du jeu vidéo chinois.