Malgré une année difficile pour de nombreuses entreprises, Tesla continue sur sa lancée et enregistre un excellent troisième trimestre 2020 avec une augmentation de 39% de son chiffre d’affaires par rapport à la même période en 2019. « Le Q3 a été le meilleur de notre histoire ! », s’est même exclamé Elon Musk.

+131% par rapport à l’année dernière

Il s’agit en effet du cinquième trimestre consécutif qui est rentable pour l’entreprise, un signe qu’elle est en plein essor. Après d’excellents premier et second trimestres 2020 et un marché chinois en pleine expansion, Tesla dégage un profit net de 331 millions de dollars (+131% par rapport au Q3 2019) sur la période juillet-août-septembre. Au total, la firme d’Elon Musk a généré 8,77 milliards de dollars, contre 6,3 milliards sur la même période de l’année précédente.

C’est, sans surprise, l’activité automobile de l’entreprise qui lui rapporte le plus, avec 7,6 milliards de revenus, soit 91% de son chiffre d’affaires total. Les livraisons de véhicules Tesla ont ainsi grimpé de 44% au Q3, alors que les ventes de voitures, frappées de plein fouet par la pandémie de Covid-19, ont dégringolé de 9,7% aux États-Unis.

Les dépenses d’exploitation de la firme ont par ailleurs augmenté de 33% par rapport au dernier trimestre pour atteindre les 1,25 milliard de dollars. Cela est notamment dû à la construction de deux nouvelles usines en Allemagne et à Austin, dans le Texas. Elon Musk a précisé que ces dernières devraient commencer à produire des véhicules dès l’année prochaine, bien que leur activité débutera de manière progressive.

Objectif : livrer 500 000 véhicules en 2020

Tesla déclare en outre avoir produit 145 036 véhicules au Q3 (+44% par rapport à l’an passé), et livré 139 593 d’entre eux. Au total, l’entreprise a livré plus de 319 000 voitures en 2020, et prévoit encore de passer les barre symbolique des 500 000 véhicules d’ici la fin de l’année. Pour atteindre cet objectif, le constructeur va devoir en produire 181 000 au Q4.

Elon Musk a tenu à préciser que les livraisons du Cybertruck, le véhicule futuriste de Tesla, devraient débuter à la fin de l’année 2021 si tout se passe comme prévu. Enfin, le milliardaire a donné des nouvelles de sa flotte de robotaxis, initialement prévue pour la fin de cette année : « Nous commençons très lentement et nous procédons avec beaucoup de prudence parce que le monde est complexe et désordonné. Bien sûr, à mesure que le système collecte plus de données, il devient plus robuste ». Il semblerait donc que la deadline pour le déploiement de ce dispositif ne soit pas respectée.