Le 16 février dernier, Tesla avait dû suspendre la construction de sa première Gigafactory en Allemagne suite à une décision de justice pour raisons écologiques. Heureusement pour Elon Musk, cette pause n’aura été que de courte durée puisque le tribunal vient d’autoriser la reprise des travaux.

Les affaires reprennent pour Tesla

C’est une porte-parole de la marie de Grünheide qui a annoncé la nouvelle à l’AFP. Tesla est officiellement autorisé à reprendre les travaux de déboisement pour la construction de sa Gigafactory en Allemagne. Le ministre de l’Économie, Peter Altmaier, a accueilli cette décision avec enthousiasme, estimant que c’est une “bonne nouvelle pour la protection du climat, l’emploi et les technologies d’avenir“.

Pour rappel, la construction de l’usine avait été arrêtée suite à une décision de justice. Tesla avait commencé à raser les 92 hectares de forêt environnante sans avoir de permis de construire, mais avec tout de même, l’autorisation du bureau de l’environnement allemand ; cela n’avait pas été jugé suffisant aux yeux du tribunal qui avait été saisi par des militants écologistes locaux et qui avait alors décidé de demander l’arrêt des travaux en cours. Un jugement qui, manifestement, n’a pas tenu dans le temps, au grand soulagement d’Elon Musk.

Comme le souligne Reuters, il est important de rappeler que Tesla ne dispose toujours pas de permis de construire définitif. Toutefois, le tribunal a estimé que “les exigences légales pour le démarrage précoce de la construction de l’usine ont été respectées“, au grand dam des militants écologistes.

Sans surprise, la décision d’autoriser la reprise des travaux de Tesla n’est pas au goût de tout le monde. À l’annonce de celle-ci, des protestants et protecteurs de l’environnement ont grimpé sur des arbres dans la zone de travaux afin de faire entendre leur mécontentement. Une action qui n’aura pas eu d’impact négatif pour l’entreprise puisque ces derniers ont rapidement été délogés.

Les conséquences écologiques de la Gigafactory allemande

Les protestants écologistes craignent que la Gigafactory ait des conséquences désastreuses pour l’environnement. Outre la déforestation de 92 hectares de forêt, ils s’inquiètent également de la baisse d’approvisionnement en eau potable de la région qui risquerait de mettre en péril la flore environnante, mais aussi pour les fourmis et les oiseaux qui se verraient délogés lors de la construction. Les écologistes craignent dans le même temps une augmentation du trafic routier et donc, de la pollution.

De son côté, Elon Musk a tenté de rassurer les riverains en promettant que Tesla planterait plus d’arbres que ses équipes n’en couperaient. Évidemment, cela n’est pas suffisant pour les militants écologistes qui prévoient une nouvelle manifestation dans les jours à venir.