Rien ne semble pouvoir freiner Elon Musk, pas même une pandémie mondiale. Le PDG de Tesla a affirmé sur Twitter que le déploiement de ses robotaxis était toujours prévu pour la fin de l’année 2020, un objectif qui semble tout de même difficile à atteindre…

Robotaxis ?

Lors du Tesla Autonomy Day en 2019, Elon Musk avait en effet annoncé son vaste plan pour qu’1 million de véhicules de la firme puissent servir de taxis autonomes d’ici la fin 2020. Cela passe notamment par le déploiement d’une mise à jour de l’Autopilot, qui viendrait compléter le système Full Self-driving Capability. Ce dernier offre d’ores et déjà aux conducteurs une expérience très poussée, puisqu’il permet au véhicule de changer automatiquement de voie ou encore de se garer de manière autonome.

À terme, Musk a pour but de rendre automatiques toutes les voitures de sa firme produites depuis 2016 grâce aux technologies dont elles disposent, qui comprennent entre autres des capteurs à ultrasons, des caméras externes et un ordinateur de bord. Il désire par la suite créer un service de covoiturage, une sorte de mélange entre Airbnb et Uber, auquel les conducteurs qui le souhaitent pourront soumettre leur véhicule Tesla. C’est d’ailleurs pour cette raison que les Model 3 sont équipés d’une caméra visant l’intérieur de la voiture.

Il faut probablement s’attendre à un peu de retard

Alors que le milliardaire n’avait pas évoqué ce projet depuis un petit bout de temps, un internaute lui a demandé ce qu’il en était sur Twitter. Voici la réponse donnée par Elon Musk : « La fonctionnalité semble toujours opérationnelle pour cette année. L’approbation réglementaire reste la grande inconnue ».

Selon le média spécialisé Electrek, Tesla sera bel et bien prête à déployer son système d’ici la fin de l’année, mais ne permettra pas aux automobilistes d’en bénéficier :

« Tesla prévoit d’utiliser son système “Feature complete” pour récolter des données et l’améliorer. Cela conduira à un système autonome prêt à être déployé s’il est approuvé par les régulateurs, ce qui devrait arriver progressivement sur les différents marchés ».

Il est également important de rappeler que la firme a modifié son activité durant la pandémie de Covid-19, en commençant par exemple à produire des respirateurs artificiels. Difficile de dire si Musk sera donc capable de tenir ses objectifs pour l’année 2020.