Les négociations entre Microsoft et ByteDance, maison-mère de TikTok, ont été mises en suspens après que Donald Trump ait exprimé son opposition à l’accord, a rapporté le Wall Street Journal ce samedi 1 août 2020. Bien que l’accord ne semble pas être définitivement mort, les deux parties tenteraient actuellement de savoir quelles mesures l’administration Trump prévoit de prendre à l’encontre de l’application chinoise.

Donald Trump retarde les négociations entre ByteDance et Microsoft

Alors qu’il était à bord d’Air Force One le 31 juillet dernier, Donald Trump déclarait aux journalistes qu’il prévoyait de faire interdire TikTok aux États-Unis. Une menace que le Président souhaiterait mettre à exécution le plus rapidement possible par le biais d’un décret présidentiel : “Je signerai le document demain” a-t-il déclaré, indiquant dans le même temps que le bannissement de l’application chinoise pourrait prendre effet “essentiellement immédiatement“.

Seulement voilà, cette déclaration coup de poing est intervenue alors que Microsoft était déjà en pourparlers avancés avec ByteDance pour faire l’acquisition de TikTok, et que les deux partis avaient prévu de poser les grandes lignes de leur accord dès ce lundi 3 août. De fait, selon Reuters, le géant chinois avait accepté de vendre ses activités américaines pour empêcher l’administration Trump d’interdire TikTok aux États-Unis ; Microsoft aurait alors été en charge de protéger les données des utilisateurs américains. Un plan rondement mené qui aurait bénéficié aux deux entreprises, mais dans lequel le président américain a mis la zizanie. Selon une personne proche de la situation, Microsoft et ByteDance ont été prises au dépourvu par les commentaires de Donald Trump.

C’est pourquoi les négociations entre les deux entreprises seraient désormais en pause : toutes deux attendent savoir de quand – et surtout comment – le président compte mettre ses menaces à exécution. On peut parier que les réponses à ces diverses questions arriveront dans les jours à venir.

Comment a réagi TikTok ?

Face aux déclarations du président américain, l’application chinoise a rapidement réagi en concédant la création de 10 000 nouveaux emplois sur le territoire américain dans les prochaines années à venir. De son côté, Vanessa Pappas, directrice générale de TikTok US, a déclaré samedi dans une vidéo que “nous n’avons pas l’intention de partir” et que la société est “là pour le long terme“.

Il faut dire que perdre le marché américain serait un véritable coup dur pour TikTok. L’application y est extrêmement populaire : en seulement un an, elle a enregistré un taux de croissance de 375% ! C’est pourquoi, depuis plusieurs semaines déjà, elle tente de se protéger bien que mal en faisant notamment appel au soutien de lobbyistes. À n’en pas douter, l’application n’a pas dit son dernier mot face aux menaces du président américain.