Au sein de la version web d’Outlook, une nouvelle fonctionnalité pourra bientôt terminer vos phrases. En effet, comme Google l’a fait pour Gmail il y a maintenant deux ans, Microsoft va déployer la saisie prédictive pour son service de messagerie.

Pour Outlook, Microsoft a “imaginé” un outil identique à celui de Google

Alors qu’il y a plusieurs mois maintenant Outlook s’offrait un nouveau design et un mode sombre, une nouvelle fonctionnalité va prochainement faire son arrivée. La saisie prédictive, autrement dit l’intelligence artificielle va prédire la fin de vos phrases. L’objectif sera, comme sur Gmail, de faire gagner du temps à l’auteur de l’email.

Tandis que pour Gmail, la fonctionnalité s’intitule Smart Compose, du côté de Microsoft, Outlook disposera d’un outil nommé Text Predictions. Concrètement, le principe de l’outil de Microsoft sera le même que celui de Google, mais l’entreprise précisé tout de même “Outlook se basera sur l’intelligence artificielle pour comprendre le contexte, afin de suggérer les phrases correctes”.

Text Predictions est encore en développement pour le moment

Comme le rapporte Clubic, la fonctionnalité serait toujours en cours de développement et son déploiement n’est pas encore programmé pour une date précise. Malgré tout, une page d’assistance comporte déjà des éléments pouvant guider les utilisateurs dans son utilisation au sein d’Outlook web.

À priori et à en croire les indications, les utilisateurs n’auront qu’à appuyer sur la touche tabulations ou alors sur la flèche vers la droite pour sélectionner la prédiction proposée. La désactivation de la fonctionnalité sera également proposée aux utilisateurs. Par ailleurs, une autre fonctionnalité serait au programme, plus tard ce trimestre. Elle permettrait de programmer et d’envoyer des emails à un moment précis. Encore une fois, cette fonctionnalité de planification ne serait disponible que pour la version web d’Outlook.

À priori, la fonctionnalité de prédiction de la saisie pour Outlook devrait être déployée plus tard ce mois. Patience donc.