Le service de messagerie Outlook aujourd’hui, c’est un peu la pagaille. Entre les applications natives sur Windows, la version web, les applications mobiles, et celle spécifique pour Mac, difficile de s’y retrouver. Surtout qu'elles ne sont pas toutes compatibles les unes avec les autres. Pour y voir plus clair et proposer une solution plus pratique (voire concurrencer Google avec Gmail), Microsoft semble travailler sur une nouvelle version d’Outlook centrée sur le web.

C’est en tout cas ce que rapporte Windows Central. Le client, connu sous le nom de code « Project Monarch », pourrait remplacer les applications natives « Courrier » et « Calendrier » de Windows 10, puis dans un deuxième temps les nombreuses applications Outlook. Selon une version de l’application qui a fuité sur Internet, cette dernière serait spécialement conçue pour « les expériences sur grand écran ».

Vers une rationalisation de Outlook ?

Si la firme de Redmond avait été un précurseur en matière de gestion des informations personnelles avec Outlook, Microsoft Outlook et ses différentes versions sont aujourd’hui loin derrière le leader du marché, Gmail de Google. Il faut dire qu’il existe une multitude d’applications et de versions du service de messagerie : sur Windows 10, deux applications par défaut « Courrier » et « Calendrier » permettent respectivement de gérer ses mails et son agenda. Ces dernières sont toutefois très peu utilisées au profit de la version web d’Outlook et de l’application Outlook qui offrent plus de services. Il faut également ajouter d’autres versions pour Mac, iOS et Android.

Pour pallier à cette disparité, Microsoft cherche depuis quelques temps à rationaliser Outlook en rassemblant toutes ses fonctionnalités dans un même endroit, comme cela aurait pu être le cas avec Outlook Spaces. Lors de la conférence Ignite en septembre 2020, Lynn Ayres, vice-présidente d’Outlook, avait indiqué vouloir faire d’Outlook un « agenda personnel », soit un outil qui pourrait s’intégrer de manière encore plus intime avec Teams. A l’époque, la vice-présidente n’avait pas évoqué le projet « Monarch » mais avait déclaré que l’une des priorités à court terme était d’offrir aux utilisateurs du service de messagerie plus de moyens de s’exprimer.

Une première version de One Outlook fin 2021 ?

Concernant « One Outlook », pour le moment, nous ne pouvons parler qu’au conditionnel, le géant numérique n’ayant pas encore fait d’annonce. L’application n’en est encore qu’à un stade de développement très précoce. Même la version qui a fuité sur le web ne peut être ouverte qu’avec un compte interne de Microsoft. Dans l’entreprise, elle est même réservée aux « braves dogfooders », soit à un cercle très restreint. Selon Windows Central, les utilisateurs pourraient avoir un aperçu du nouveau client « One Outlook » d’ici la fin de l’année. Cependant, cette dernière ne remplacera pas les applications natives (« Courrier » et « Calendrier ») avant 2022. Le site indique également que Microsoft a l’intention de remplacer l’ancien client Outlook Win32, mais dans un avenir « beaucoup plus lointain ».