On ne peut pas dire que la Russie soit le pays le plus transparent à propos de l’épidémie de Covid-19 que nous traversons. Nous n’avons que très peu d’informations sur le nombre de personnes contaminées et sur le nombre de décès. Le gouvernement vient de décider d’utiliser des QR codes pour tenter de limiter la propagation de l’épidémie à Moscou.

Objectif : limiter les abus au niveau des sorties à Moscou

Comme en Chine, la Russie se résigne donc aux QR codes. Le gouvernement est convaincu que cette solution sera plus efficace que de simples attestations en papier, comme ce que nous pouvons observer chez nous en France. Comme 3,4 milliards d’êtres humains, les habitants de la ville de Moscou sont désormais confinés à leur tour.

Pour pouvoir continuer de sortir pour aller au travail, quand le télétravail n’est pas possible, pour aller faire ses courses, les moscovites devront créer leur QR code personnel. Pour cela, ils se rendront sur le site Meduza. Ce code devra être présenté aux policiers au moment d’un contrôle et doit permettre de conserver l’historique des sorties des habitants. Objectif : limiter les abus au niveau des sorties. Le gouvernement veut être en mesure de sanctionner les personnes qui ne jouent pas le jeu.

Des technologies de reconnaissance faciale avaient pourtant été instaurées à Moscou pour surveiller les malades. Le 22 février, Sergei Sobyanin, le maire de la ville, expliquait comment la reconnaissance faciale pouvait limiter la propagation du virus : « cette surveillance nous a permis d’observer une femme revenue de Chine quittant son appartement pour retrouver des amis à l’extérieur. Les autorités ont pu retrouver le chauffeur de taxi qui l’avait ramené chez elle depuis l’aéroport grâce aux images vidéo et à la reconnaissance faciale ». Pas suffisant a priori.

La Chine et la Russie : deux pays qui ont utilisé des QR codes

C’est intéressant de noter que si la Russie utilise la même technologie que la Chine pour réguler l’épidémie, la méthode n’est pas tout à fait la même. En Chine, les QR codes de couleur permettent aux habitants de justifier de leur état de santé.

En Chine, le code couleur est très clair : les chinois qui se voient attribuer un code rouge sont tenus de rester chez eux, en quarantaine pendant au moins 14 jours. Les utilisateurs ayant reçu un code jaune sont tenus de rester confinés chez eux pendant 7 jours, tandis que les personnes ayant un code vert peuvent se déplacer à leur guise.

Par ailleurs, notons que ce QR code est toujours d’actualité en Chine. Il est encore très utile car pour prendre les transports en commun ou se rendre au cinéma, il faut impérativement présenter un QR code vert. En effet, les personnes suspectées d’être atteintes du virus n’ont pour le moment pas le droit de se rendre dans des endroits confinés.