L’U.S. Space Force a annoncé le 27 mars que son système radar Space Fence était opérationnel. Ce programme a pour mission de surveiller et recenser les objets spatiaux en orbite terrestre. C’est l’un des tout premiers programmes de cette nouvelle branche de l’armée américaine prévue depuis février 2019 et créée officiellement le 20 décembre 2019.

Détecter « un objet de la taille d’une bille »

Dans un jargon qui lui est propre, l’U.S. Space Force a proclamé que son projet Space Fence était en phase de « capacité opérationnelle initiale et d'acceptation opérationnelle ». Ce projet doit permettre de détecter « un objet de la taille d’une bille en orbite basse », explique le communiqué. Le système radar a été conçu par l’américain Lockheed Martin sur la base d’un contrat de 2014, c’est la plus grande entreprise d’armement au monde.

Dans un premier temps le programme va suivre les 26 000 objets orbitaux comptabilisés par le Space Surveillance Network (SSN), le réseau de surveillance spatial américain. Très vite, au vu de ses capacités technologiques Space Fence va lui-même enrichir sa propre base de données.

Les objets surveillés seront de toutes sortes, les satellites commerciaux et militaires de façon évidente. Le programme sera utile pour détecter d'éventuels satellites russes se rapprochant un peu trop d'appareils américains, mais aussi les débris spatiaux. Le général Jay Raymond, chef des opérations spatiales de l’USSF et du commandement spatial a déclaré, « Space Fence révolutionne la façon dont nous voyons l'espace en fournissant des données orbitales précises et opportunes sur les objets qui menacent les ressources spatiales militaires et commerciales, habitées ou non ».

Cette surveillance a plusieurs enjeux. Tout d’abord, les débris spatiaux qui s’accumulent en orbite basse et en orbite géostationnaire font courir des risques pour les satellites et compliquent les lancements des fusées.

L’espace se militarise

Space Fence traduit également une autre dynamique, celle de la militarisation progressive de l’espace. Le lieutenant-colonel David Tipton, commandant du 20th Space Control Squadron, sous l’autorité duquel se trouve Space Fence, l’expose sans détour, « L'espace est maintenant reconnu comme un domaine congestionné et contesté et Space Fence est la prochaine évolution dans nos efforts pour maintenir la supériorité spatiale ».

Une réalité prise également en compte par l’armée française, Emmanuel Macron avait annoncé la création d’un grand commandement de l’espace à la française en juillet 2019.