Qui dit crise sanitaire, dit forcément désinformation et fake news. C’est indéniable : la période que nous traversons est particulièrement propice à la propagation de fausses informations. Vous l’avez peut-être déjà remarqué. Pour tenter d’endiguer ce phénomène, les “grands réseaux sociaux”, Facebook et Twitter prennent des mesures exceptionnelles.

Les “grands réseaux sociaux” s’arment contre la désinformation

Nous passons actuellement plus de temps à la maison et donc potentiellement plus de temps sur les réseaux sociaux. Il faut bien l’avouer, ces plateformes sont devenues de véritables sources d’information et de désinformation. C’est sur Twitter ou Facebook que l’on vient puiser l’information la plus “fraîche”. Oui mais voilà, comme vous le savez sur les réseaux sociaux ont peut lire tout et son contraire.

Dans la même catégorie

C’est pour cette raison que Facebook vient d’annoncer la création d’un nouveau centre d’information sur le Covid-19. Il apparaîtra en haut de votre fil d’actualité. Ici seront diffusées des informations provenant de sources officielles comme le CDC Center for Disease Control, l’OMS ou encore le Ministère de la Santé. Facebook veut s’assurer que vous puissiez trouver la bonne information, au bon moment.

De son côté, Twitter a mis à jour sa politique de sécurité pour interdire les tweets qui “pourraient faire courir aux gens un risque plus élevé de transmettre le Covid-19“. Concrètement, cette nouvelle politique interdit les tweets qui nient les conseils d’experts pour endiguer la propagation du virus ou qui encouragent “de faux traitements ou des moyens préventions non officiels ou inefficaces”.

Les tweets qui induisent les utilisateurs en erreur en se faisant passer pour des autorités sanitaires ou des experts seront également bannis. Dans le même temps, Microsoft Teams a passé la barre des 44 millions d’utilisateurs quotidiens et vient d’annoncer de nouvelles fonctionnalités, en plus du talkie-walkie déjà dévoilé en janvier. En novembre 2019, Teams ne comptait “que” 20 millions d’utilisateurs actifs.

Une mobilisation totale des géants de la tech

Déjà, en début de semaine, les géants de la tech décidaient de s’allier contre la désinformation. Facebook, Reddit, Google, LinkedIn, Microsoft, Twitter et YouTube co-rédigeaient une déclaration expliquant leur engagement dans la lutte contre la désinformation. Une belle preuve de collaboration.

Dans la déclaration publiée sur le compte Twitter de Facebook Newsroom, nous pouvions lire ceci : “nous invitons d’autres entreprises à se joindre à nous dans nos efforts pour maintenir nos communautés en bonne santé et en sécurité”. D’autres mesures ont également été annoncées chez YouTube qui a par exemple dit qu’il miserait sur l’intelligence artificielle pour lutter contre la désinformation sur sa plateforme.