Sonos change les règles. Nous venons d’apprendre que les prix des appareils Amp (un amplificateur polyvalent) et Port (un composant streaming) vont augmenter en raison de la délocalisation de leur production, hors de Chine.

Sonos va augmenter ses prix de 50 dollars

Sonos prend la décision de transférer la production de ces deux produits de la Chine vers la Malaisie. Dorénavant, l’amplificateur polyvalent du fabricant sera à vendre au prix de 649 dollars (580 euros) et le Port à 449 dollars (400 euros), soit 50 dollars (45 euros) de plus que leur prix de base. Ces augmentations de prix seront effectives dès le 9 janvier 2020. Vraisemblablement, les autres produits Sonos resteront au même prix.

La main d’œuvre chinoise séduit de moins en moins les fabricants de produits électroniques. Sonos aurait fait ce choix pour « diversifier sa production ». Pour les experts du marché, la hausse des prix annoncée par Sonos pourrait être mal accueillie par les clients. En effet, d’après The Verge, le Port commencerait à devenir beaucoup trop cher pour le consommateur moyen. L’image de Sonos pourrait devenir encore un peu plus « haut de gamme » qu’elle ne l’ait déjà.

La Chine ne séduit plus autant qu’il y a 10 ans

En juillet, Nintendo disait aussi vouloir transférer une partie de sa production hors de Chine. Le contexte de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis incite certaines sociétés à quitter l’empire du milieu. Notamment pour la production de matériel électronique.

C’est en tout cas le constat que fait Nintendo, qui pense délocaliser une partie de la production de sa console de jeu Switch, hors de Chine. Le Vietnam semble être la solution envisagée par l’entreprise japonaise, d’après les confidences d’un porte-parole de Nintendo, à Reuters. L’objectif est de conserver des coûts de main d’œuvre bas, tout en se désolidarisant de la Chine.

L’autre raison pour laquelle les entreprises cherchent à quitter la Chine est le coût de la main d’œuvre qui ne cesse d’augmenter. Google prévoit par exemple de délocaliser la production du Pixel de la Chine vers le Vietnam pour cette raison. C’est indéniable : le coût de la main d’œuvre chinoise s’envole et c’est une tendance qui ne devrait pas s’inverser. À terme, Google dit qu’il pourrait déplacer la quasi-totalité de sa production à l’extérieur de la Chine.